Hagiographie

Le terme d'hagiographie recouvre la littérature relative à la vie des saints, aussi bien la discipline scientifique et sa transmission, que l'histoire et le culte des saints. Prenant naissance dans les anciens actes des martyrs, le vaste genre hagiographique a tout d'abord trouvé sa place dans la liturgie et la commémoration cultuelle. Outre les récits de la passion des martyrs (Passiones), elle inclut les miracles (Miracula), les récits de translations, les récits de vie (Vitae), ainsi que les textes courts des calendriers ecclésiastiques et les martyrologes. En dehors du monde monastique et clérical, des légendes (comme La Légende dorée), en partie traduites en langue vulgaire, rencontrèrent un large écho dès le XIIIe s. Les récits hagiographiques, même s'ils reflètent la vie et la mentalité des générations passées, ne sont utilisables comme sources historiques qu'avec beaucoup de réserves; ils constituent, en Suisse aussi, les principale sources narratives du Moyen Age. Un panorama de leur genèse et de leur transmission en Suisse permet de suivre les étapes essentielles de la christianisation et la fondation des couvents et autres lieux de culte des saints: le premier monachisme jurassien, le culte de la Légion thébaine, le christianisme en Rhétie, l'évangélisation de l'Alémanie (Säckingen, Saint-Gall, Reichenau), les saints fondateurs de couvents, évêques, abbés, moines, nonnes et ermites du Moyen Age. La représentation de l'Helvetia Sancta (par Heinrich Murer en 1648 et Laurenz Burgener en 1860-1862), fondée sur des légendes chrétiennes primitives ou médiévales, était l'un des thèmes apologétiques de prédilection du baroque catholique, en même temps qu'un motif de conflit entre les confessions. Aux XIXe et XXe s., Emil Egli et Ernst Alfred Stückelberg posèrent les bases de la recherche critique en matière de christianisme primitif. Iso Müller a livré un grand nombre de contributions importantes sur l'hagiographie médiévale de la Suisse.


Bibliographie
Bibliotheca Sanctorum, 12 vol. et index, 1962-1970, suppl. 1987
TRE, 14, 360-380
– W. Berschin, Biographie und Epochenstil im lateinischen Mittelalter, 1-3, 1986-1991
LexMA, 4, 1840-1860
– D. von der Nahmer, Die lateinische Heiligenvita, 1994
– L. Vischer et al., éd., Hist. du christianisme en Suisse, 1995 (all. 1994)
Geschichte und Hagiographie in Sanktgaller Handschriften, cat. expo. Saint-Gall, 2003

Auteur(e): Ernst Tremp / FP