25/10/2004 | communication | PDF | imprimer

Buchberg

Comm. SH, distr. de Schaffhouse, sur le Hurbig. B. forme avec Rüdlingen une enclave schaffhousoise, dans la boucle du Rhin, en amont d'Eglisau. 1111/1124 Bochberg, 1236 Buchberge. 605 hab. en 1836, 656 en 1850, 520 en 1900, 398 en 1950, 777 en 2000. En 1111/1124, Lütold von Weissenburg fit don de B. au couvent de Rheinau, qui l'inféoda jusque vers 1337-1339 aux barons de Tengen. Passé par les mains de quelques bourgeois de Schaffhouse, B. échut à la ville de Schaffhouse en 1520 et constitua jusqu'en 1798 un bailliage avec Rüdlingen et Ellikon am Rhein. Schaffhouse acquit en 1656 les droits de haute justice des landgraves von Sulz. Dès 1798, B. s'efforça de rompre l'unité politique avec Rüdlingen, attestée pour la première fois en 1433, et y parvint en 1839. Le chapitre d'Oehningen, puis les évêques de Constance (1534-1804) eurent le patronage de l'église Saint-Jacques, mentionnée en 1236, reconstruite en 1848-1850 et de nouveau en 1972-1974, après un incendie. En 1990, le secteur primaire (viticulture) dominait encore, fournissant 36% des emplois dans la commune. Proche de l'aéroport de Kloten, B. sert de résidence à de nombreux navetteurs (67% en 1990).


Bibliographie
MAH SH, 3, 1960, 31-35
– E. Rüedi, «Beiträge zur Geschichte von Rüdlingen und Buchberg», in SchBeitr., 42, 1965, 136-166

Auteur(e): Andreas Schiendorfer / FS