No 1

Le Franc, Martin

naissance 1408 région d'Aumale (Normandie), décès 1461 à Genève (testament 8.11.1461). Etudes à Paris. En 1435, L. est à Arras; un peu plus tard, il écrit deux épîtres au duc de Savoie et à sa chancellerie, demandant une charge. Sa requête est couronnée de succès, car dès 1439, L. entre au service d'Amédée VIII comme traducteur. Amédée, devenu le pape Félix V le 5 novembre 1439, le garde en tant que secrétaire. Le 1er juillet 1440, L. est incorporé au concile de Bâle. Il obtient un canonicat et une prébende à Lausanne, puis devient prévôt du chapitre, charge qu'il gardera jusqu'à la fin de sa vie. Chanoine de Turin en 1444, de Genève en 1447 (il reçoit l'église Saint-Gervais). En 1449, Félix V abdique; Nicolas V maintient L. dans ses fonctions de protonotaire apostolique. En 1452, L. est maître des requêtes de Louis Ier de Savoie et, dès 1460, administrateur du prieuré de la Novalaise au Piémont.

L. fut un écrivain fertile, tant en latin qu'en français. L'œuvre latine est inédite: De bono mortis (1437?), dialogue avec un certain Johannes; deux épîtres où L. étale ses connaissances en rhétorique; un sermon sur Cant. 2 : 13-14; l'oraison funèbre de Philibert de Roches; seize hexamètres contre le Coran. L'œuvre en français est la plus importante de l'époque en France. Le Champion des dames (1440-1442, plus de 24 000 vers) prend la défense des femmes et condamne le libertinage de la noblesse. L. justifie ensuite son entreprise dans une Complainte. L'Estrif de Fortune et Vertu (1447-1448, prosimètre), écrit sur commande du duc Philippe de Bourgogne, essaie de démolir les idées traditionnelles sur la fortune. Autres textes: un rondeau, une ballade, la traduction du prologue de saint Jérôme sur le livre de Jérémie pour la Bible de Jean Servion.


Oeuvres
Le Champion des dames, vers 1-8144 (1re partie), éd. A. Piaget, 1968; livre 3, éd. D.A. Fischer, 1981
Bibliographie
– O. Roth, Studien zum "Estrif de Fortune et Vertu" des Martin Le Franc, 1970
HS, I/4, 386-387
Dict. des lettres françaises, le Moyen Age, 1992, 997-998
– M.-R. Jung, «Situation de Martin Le Franc», in Pratiques de la culture écrite en France au XVe s., 1993

Auteur(e): Marc-René Jung