11/05/2004 | communication | PDF | imprimer

Beringen

L'édition imprimée de cet article comporte une image. Commandez le DHS chez notre éditeur.

Comm. SH, distr. de Schaffhouse. Village-rue au pied sud du Randen dans le Klettgau supérieur, aujourd'hui localité industrielle. 965 Peringen (dans un faux du XIIe s.), 1090 Beringin. 43 maisons en 1531, 702 hab. en 1771, 1418 en 1850, 1208 en 1900, 1757 en 1950, 3027 en 2000. Nécropoles du Bronze ancien et moyen à Hagenwiesen; tombe avec urne funéraire du Bronze final à l'Unterer Stieg. Villa au Lieblosental. Cimetière alaman des VIe-VIIe s. Une famille noble de B. est attestée pour la première fois en 1090. Parmi les nombreux seigneurs et monastères possédant des terres à B. dominent les Hün von B. (qui y ont leur château fort). La basse juridiction, inféodée aux Hün jusqu'au début du XVe s., passa en 1520 au Spendamt, bourse des pauvres de la ville de Schaffhouse. La haute juridiction, exercée par le monastère d'Allerheiligen sur la partie sise au nord de l'ancienne route de Fribourg-en-Brisgau-Schaffhouse, passa en 1451 à la ville de Schaffhouse. La partie sud dépendit du landgraviat de Klettgau, puis de Schaffhouse dès 1657. Du XVIe s. à 1798, le village constitua avec Hemmental et le hameau de Griesbach le bailliage de B.; il fit partie de 1798 à 1803 du district du Klettgau, en 1803 de celui du Klettgau supérieur et depuis 1877 de celui de Schaffhouse. B. constitue une paroisse avec Eschheim et Griesbach; l'église, dédiée à saint Georges, est mentionnée dès 1231. Les Hün von B. en eurent le patronage jusqu'au début du XVe s. En 1418, elle fut incorporée au monastère d'Allerheiligen. De la Réforme (1529) à 1637, les communes de Löhningen et de Guntmadingen firent aussi partie de la paroisse de B. L'église catholique de la Paix, relevant de la paroisse de Neuhausen, fut construite en 1967.

Au début du XXe s., B. était encore un village agricole avec un artisanat local. Remaniement parcellaire en 1942. Favorisée par l'établissement des transports publics, chemin de fer dans le pays de Bade en 1863, tramway entre Schaffhouse et Schleitheim en 1905 (remplacé en 1964 par un autobus), la commune de B. s'est développée pour devenir une commune de banlieue de l'agglomération industrielle de Schaffhouse-Neuhausen. A partir de 1945, le quartier d'Enge, aux maisons uniformes, se développa hors du centre. Après 1960, plusieurs entreprises s'établirent au sud du village et B. se transforma rapidement en commune industrielle. Bircher (électronique, 1962), Bachmann (métaux, 1963), SIG (machines d'emballage, 1964-1972). Entre 1960 et 1990, la population augmenta de 40% avec la construction de nombreux immeubles locatifs sur les pentes sud du Randen. En 1991, le secteur primaire offrait 4% des emplois, le secondaire 76% et le tertiaire 20%.


Bibliographie
– E. Rahm, 300 Jahre Schule Beringen, 1949
MAH SH, 3, 1960, 23-30
– E. Rahm, «Heimat- und Volkskundliches aus Beringen», in Neujahrsblatt der Naturforschenden Gesellschaft Schaffhausen, 17, 1965
– K. Bänteli, «Die Baugeschichte von Schloss Beringen», in SchBeitr., 65, 1988, 31-50

Auteur(e): Robert Pfaff / RL