Stetten (SH)

Comm. SH, distr. du Reiat. Village-rue sur un plateau entre le Hegau et le Rhin. 1080 Stetin. 112 hab. en 1771, 140 en 1798, 249 en 1836, 270 en 1850, 221 en 1900, 341 en 1950, 464 en 1980, 868 en 2000. Les couvents de Sainte-Agnès (Schaffhouse), de Sankt Katharinental et surtout de Paradies y étaient possessionnés de longue date. En 1529 et 1534, la ville de Schaffhouse acheta les droits d'avouerie et rattacha le village au bailliage du Reiat. La souveraineté passa en 1723 à Schaffhouse. Au spirituel, S. relève de Lohn. La commune connut à la fin du XIXe s. une vague d'émigration outre-mer. Une cité ouvrière fut construite au Pantli en 1916-1918. De village agricole, S. se transforma dans les années 1960 en commune de banlieue, avec une zone résidentielle prisée, ce qui entraîna une augmentation de la population. En 2000, on comptait plus de quatre cinquièmes de pendulaires, se rendant principalement à Schaffhouse; le secteur primaire offrait toutefois encore 18% des emplois à S. Le nombre d'habitants a encore fortement crû au début du XXIe s. Le château de Herblingen se trouve sur le territoire communal.


Bibliographie
MAH SH, 3, 1960, 252-259
900 Jahre Stetten, 1980
Schaffhauser Magazin, 1980, no 1, 25-26

Auteur(e): Matthias Wipf / LA