09/04/2008 | communication | PDF | imprimer | 

Hermann de Reichenau [Hermann le Paralytique]

L'édition imprimée de cet article comporte une image. Commandez le DHS chez notre éditeur.

naissance 18.7.1013 en Souabe,décès 24.9.1054 à Reichenau. Fils du comte Wolfrat d'Altshausen-Veringen et de Hiltrud. A 7 ans, H. entra à l'abbaye de Reichenau, où il se forma et fut ordonné prêtre vers 1043. Atteint dès l'enfance de paralysie spastique, il passa toute sa vie attaché sur une chaise (d'où son surnom de contractus, le Paralytique); il ne pouvait s'exprimer qu'avec difficulté. Avec l'abbé Bernon, son supérieur à Reichenau, il compta parmi les savants les plus éminents et les plus universels de son temps. Nombreux sont ses écrits sur les sciences du quadrivium: parallèlement à ses réflexions sur la théorie de la musique, il mit au point une notation musicale, qui ne parvint toutefois pas à s'imposer; il composa la célèbre séquence mariale Ave praeclara maris stella (autrefois, on lui attribuait aussi le Salve regina et l'Alma redemptoris mater). En mathématiques et en astronomie, il donna des traités sur l'abaque, sur le jeu de la "bataille des nombres" (rhythmomachie), sur l'astrolabe, sur les éclipses lunaires et solaires. Ces ouvrages, ainsi que son manuel sur la chronologie, le Computus, lui permirent d'élaborer le cadre temporel sur lequel il s'appuya pour concevoir sa chronique universelle. S'étendant de la naissance du Christ à 1054, celle-ci apporte notamment un éclairage sur l'histoire du duché de Souabe et de la Bourgogne, et constitue une source importante, en particulier pour l'époque des empereurs Conrad II et Henri III.


Bibliographie
LexMA, 4, 2167-2169
– A. Borst, «Ein exemplarischer Tod», in Tod im Mittelalter, 1993, 25-58

Auteur(e): Alfons Zettler / FS