Frowin

Attesté pour la première fois en 1141 comme moine bénédictin du couvent de Saint-Blaise (Forêt-Noire), décès 27.3.1178 à Engelberg, où F. est vénéré comme bienheureux. Envoyé de Saint-Blaise pour réformer l'abbaye d'Engelberg, F. y fut élu abbé (1143-1147). Sous son administration, le couvent connut un essor culturel et politique. En 1148, F. obtint la confirmation épiscopale des droits de patronage à Engelberg et l'autonomie ecclésiastique de l'abbaye. Le pape Adrien IV reconnut les prétentions d'Engelberg sur les églises de Stans et Buochs et confirma la libre élection de l'abbé et de l'avoué (1157). A l'instar d'autres couvents réformés du sud de l'Allemagne, Engelberg devint, au plus tard du temps de F., un couvent double (hommes et femmes). L'action réformatrice de F. fut marquée par la promotion des arts et des sciences et l'installation, dans ce but, d'un scriptorium. Quelque quarante manuscrits de cette époque ont été conservés. Une liste d'ouvrages relatifs aux arts libéraux (septem artes liberales) suggère l'existence d'une école. Outre des textes liturgiques et des écrits traditionnels des Pères de l'Eglise, des œuvres d'auteurs contemporains étaient également copiées, ainsi l'essai De consideratione et les sermons sur le Cantique des cantiques de Bernard de Clairvaux, qui lui valurent une vénération toute particulière. La contribution théologique de F. apparaît dans son traité De laude liberi arbitrii et dans son Explanatio dominicae orationis, commentaire le plus complet paru au Moyen Age sur le Notre Père. Ses travaux sont imprégnés de sa vision du monde chrétienne et humaniste: toute chose vient de Dieu et retourne à Dieu.


Oeuvres
– O. Bauer, «Frowin von Engelberg (1147-1178). De laude liberi arbitrii libri septem», in Recherches de théologie ancienne et médiévale, 15, 1948, 27-75, 269-303 (éd.partielle)
– S. Beck, éd., Explanatio dominicae orationis, 1998
Bibliographie
HS, III/1, 610-611
– M. Steinmann, «Abt Frowin von Engelberg (1143-1178) und seine Handschriften», in Gfr., 146, 1993, 7-36
– Ch. Eggenberger, éd., Die Bilderwelt des Klosters Engelberg, 1999
– H. Feiss, «Frowin of Engelberg, his Monastery, his Scriptorium and his Books, Part 1», in The American Benedictine Review, 56, 2005, 68-99

Auteur(e): Rolf De Kegel / FP