No 1

Eppenstein, Ulrich von

décès 13.12.1121, issu d'une famille ducale de Carinthie fidèle à l'empereur. Frère du duc Liutold de Carinthie. En 1077, E. fut élevé au siège abbatial de Saint-Gall par l'empereur Henri IV, et non par le couvent. Durant la querelle des Investitures, en accord avec le couvent, il resta attaché au parti impérial. Il fit construire plusieurs châteaux forts pour assurer la protection de l'abbaye et de son territoire. Ses démêlés avec ses adversaires politiques (l'abbé de Reichenau, qui fut aussi un temps évêque de Constance, le duc Welf IV de Bavière, le margrave Berthold II de Zähringen, ainsi que les Kibourg, Nellenbourg et Toggenbourg) furent la cause de conflits armés qui se prolongèrent durant des décennies. Dans les années 1070, E. fonda l'église de Sankt Fiden (auj. Saint-Gall) après avoir fait venir des reliques de sainte Foy de Conques (Aquitaine). En 1079, il fut également institué abbé de Reichenau. Nommé patriarche d'Aquilée en 1086, il séjourna dès lors principalement dans cette ville. A ce titre, son nom est lié à la fondation de l'abbaye San Gallo à Moggio, dans le Frioul.


Bibliographie
HS, III/1, 1291-1292
– W. Vogler, «Ulrich von Eppenstein, Patriarch von Aquileja und Abt von St. Gallen, und das Kloster Moggio im Friaul», in RHES, 87, 1993, 83-103

Auteur(e): Werner Vogler / LA