Ekkehard Ier

naissance au début du Xe s., décès 14.1.973 à l'abbaye de Saint-Gall. E., appelé aussi Ekkehardus Decanus, compte parmi les moines les plus importants du couvent sous les Ottoniens. Ekkehard IV le mentionne au chapitre 80 de son Casus comme "empli d'amour et de douceur grâce à sa nature et sa personnalité" (natura et studio caritatis dulcedine pleno). Il donne en outre la liste de ses œuvres, parmi lesquelles des séquences consacrées à saint Benoît, saint Jean-Baptiste, saint Colomban, la Trinité et saint Paul d'après le modèle de Notker le Bègue, une vie de sainte Wiborada (Guiborade, décès 926), transmise dans la version d'Ekkehard IV, et l'hymne O martyr aeterni patris.


Bibliographie
LexMA, 3, 1766

Auteur(e): Christoph Eggenberger / LD