Wittinsburg

Comm. BL, distr. de Sissach, dans le Jura tabulaire, sur le versant oriental de la colline séparant le Diegtertal du Homburgertal, au-dessus de Rümlingen. 1353 Wittersperg. 127 hab. en 1680, 181 en 1798, 245 en 1850, 241 en 1900, 217 en 1950, 197 en 1960, 335 en 2000. Traces d'un habitat de l'âge de la Pierre à Barmenrain, monnaie romaine. Avec la seigneurie de Homburg, W. échut à l'évêque de Bâle en 1305 et à la ville de Bâle en 1400. Depuis 1814, il fait partie du district de Sissach. Au spirituel, il releva d'abord de la paroisse de Sissach, puis de celle de Rümlingen dès sa création en 1501. La chapelle Saint-Martin, probablement érigée au XVe s., fut abandonnée après la Réforme. Au Moyen Age, on extrayait dans d'importantes carrières du grès coquillier de Tenniken pour la fabrication de meules, de linteaux de porte et de fenêtres. Du XVIIIe s. aux années 1920, les activités prédominantes furent l'agriculture et la passementerie (7 métiers en 1754, 26 en 1786, 36 en 1856, 52 en 1908). Entre-temps, W. est devenu une commune résidentielle. Le secteur secondaire fournissait 46% des emplois en 2005.


Bibliographie
– J. Nussbaumer, Die Lebensverhältnisse der Bauernfamilien im Homburgertal, 1963
– R. Marti, Zwischen Römerzeit und Mittelalter, 2 vol., 2000
– B. Wiggenhauser, Von Esche bis Zinwigen, 2006

Auteur(e): Philippe Hofmann / FP