• <b>Franz Sigmund Wagner</b><br>Lithographie coloriée d'auteur inconnu, vers 1820 (Musée d'Histoire de Berne, Collection Eduard von Rodt). Franz Sigmund Wagner, portant sous sa casquette une perruque qui atteste son attachement à l'Ancien Régime, est représenté en amateur d'art: dans une pose détendue, il examine un dessin ou une gravure sortie du portefeuille qu'il tient dans sa main gauche.

No 4

Wagner, Franz Sigmund

naissance 12.10.1759 à Cerlier, décès 11.9.1835 à Berne, prot., de Berne. Fils de Michael, capitaine, et d'Elisabeth Bertram. Célibataire. D'une famille admise au gouvernement de Berne mais appauvrie, W. vécut plusieurs années dans un orphelinat avant même la mort précoce de ses parents. Préparé au service de l'Etat dans diverses administrations, il fut secrétaire de l'hôpital des bourgeois de 1791 à la chute de l'Ancien Régime (1798), puis censeur des livres (1800-1835) et membre de la commission de la bibliothèque (1808-1831). Sous la République helvétique, il entretint d'étroits contacts avec des artistes de Zurich, où il se forma au dessin et à la gravure à l'eau-forte. Plus tard, à Berne, W. continua de s'adonner à sa passion pour les arts. Il publia des revues artistiques, fit commerce d'objets d'art, fut membre de la Société des artistes et soutint le gouvernement dans l'acquisition d'une collection de tableaux dont il avait jeté lui-même les bases. Il encouragea la création d'institutions culturelles, telles que la salle des antiquités et la bibliothèque d'histoire de l'art. Il tenta de rendre permanente l'exposition des beaux-arts et de l'industrie de 1804, dirigea celle de 1810 et participa activement à celles de 1818 et 1824. Passionné par l'histoire de la Confédération et celle de Berne sous l'Ancien Régime, W. adhéra à la Société d'histoire de Berne fondée en 1811, rédigea des études historiques et effectua des copies de chartes et de chroniques. Il dirigea les fêtes d'Unspunnen en 1805 et 1808. Membre (dès 1799) et secrétaire (1816-1823) de la Société économique. W. dynamisa la vie culturelle de son temps et jouit d'une grande estime auprès de ses contemporains.

<b>Franz Sigmund Wagner</b><br>Lithographie coloriée d'auteur inconnu, vers 1820 (Musée d'Histoire de Berne, Collection Eduard von Rodt).<BR/>Franz Sigmund Wagner, portant sous sa casquette une perruque qui atteste son attachement à l'Ancien Régime, est représenté en amateur d'art: dans une pose détendue, il examine un dessin ou une gravure sortie du portefeuille qu'il tient dans sa main gauche.<BR/>
Lithographie coloriée d'auteur inconnu, vers 1820 (Musée d'Histoire de Berne, Collection Eduard von Rodt).
(...)


Fonds d'archives
– Fonds, AEB et BBB
Bibliographie
Sammlung Bernischer Biographien, 1, 1884, 177-186
– L. Geiger, «"Besser, froher und glücklicher" - Franz Sigmund Wagners Kunst- und Industrieausstellungen (1804)», in Kartoffeln, Klee und kluge Köpfe, éd. M. Stuber et al., 2009, 143-146

Auteur(e): Lukas Geiger / EVU