15/06/2010 | communication | PDF | imprimer | 

Rünenberg

Comm. BL, distr. de Sissach. Village-rue situé sur le haut plateau qui sépare le Homburgertal de l'Eital. 1101 Runachperh. 173 hab. en 1680, 227 en 1743, 319 en 1798, 460 en 1837, 516 en 1850, 589 en 1900, 492 en 1950, 705 en 2000. R. s'est formé à partir de deux noyaux villageois situés le long des routes historiques menant à Kilchberg (BL) et Zeglingen. Le village fut rattaché à la seigneurie de Farnsburg en 1322, à celle de Thierstein en 1392, à la ville de Bâle en 1461 (bailliage de Farnsburg) et au district de Sissach en 1814. Au spirituel, R. a toujours fait partie de la paroisse de Kilchberg avec Zeglingen. R. fut le siège de l'un des cinq tribunaux du Sisgau. Après le déclin de la passementerie, très répandue aux XVIIIe et XIXe s. (180 métiers à tisser à son apogée en 1881), la population se tourna vers l'agriculture (dès 1900). La commune a conservé sa structure agricole et artisanale. En 2005, 24% des emplois relevaient du secteur primaire, 43% du secondaire.


Bibliographie
– F. Grieder, Heimatkunde von Rünenberg, 1971
MAH BL, 3, 1986, 163-204
– R. Marti, Zwischen Römerzeit und Mittelalter, 2000, 242-243

Auteur(e): Brigitte Frei-Heitz / UG