No 3

Ullmann, Regina

naissance 14.12.1884 à Saint-Gall, décès 6.1.1961 à Ebersberg (Bavière), isr., puis cath. (1911), de Hohenems et, en 1950, de Saint-Gall. Fille de Richard et d'Hedwig Neuburger. Célibataire. Installée en 1902 à Munich avec sa mère, U. entra en contact avec la Bohème de Schwabing et publia ses premiers ouvrages. Grâce à sa première œuvre dramatique (Feldpredigt, 1907), elle fit la connaissance de Rainer Maria Rilke qui fut son mentor jusqu'en 1926. Réduite au silence par les nazis (1935), elle se réfugia à Salzbourg, puis en Suisse (1938), où elle séjourna au foyer Marienheim à Saint-Gall (1938-1959) et ensuite chez sa fille illégitime. U. est réputée pour son écriture pleine de magie et de secrets, baroque et pourtant très moderne. Prix culturel de la Ville de Saint-Gall (1954).


Oeuvres
Gesammelte Werke, 2 vol., 1960 (nouvelle éd. sous le titre Erzählungen, Prosastücke, Gedichte, 1978)
– Ch. Linsmayer, éd., Ich bin den Umweg statt den Weg gegangen, 2000 (avec biogr.)
Fonds d'archives
– Fonds, KBSG
Bibliographie
– E. Delp, Regina Ullmann, 1960
– D.S. Stephens, Regina Ullmann, th. Austin, 1980
– R.M. Rilke, Briefwechsel mit Regina Ullmann und Ellen Delp, éd. W. Simon, 1987

Auteur(e): Charles Linsmayer / MK