29/05/2012 | communication | PDF | imprimer | 

Rümlingen

Comm. BL, distr. de Sissach, dans la vallée de Homburg. 1358 Rumelikon. 121 hab. en 1680, 173 en 1798, 237 en 1850, 210 en 1900, 219 en 1950, 321 en 2000. Possession des Frobourg au Moyen Age, R. passa en 1305 avec la seigneurie de Homburg à l'évêque de Bâle et en 1400 à la ville de Bâle. Partie du bailliage de Homburg jusqu'en 1798, du district de Gelterkinden et, depuis 1814, du district de Sissach. Au spirituel, le village relevait à l'origine de Sissach, dont il se détacha en 1501 pour former une paroisse avec Buckten, Häfelfingen, Känerkinden et Wittinsburg. A la même époque, l'église paroissiale Saint-Georges fut construite (agrandie en 1669) à l'emplacement de la chapelle homonyme (XIIe-XIIIe s.). A un degré moindre que dans les communes voisines, la passementerie s'installa à R. au XVIIIe s. (13 métiers en 1770, 15 en 1856, 18 en 1908). Le moulin, exploité du XVe s. à 1970, est à l'origine de la zone industrielle. Le viaduc de l'ancienne ligne ferroviaire du Hauenstein (ouverte en 1858), haut de 25 m et situé près du centre du village, a notamment inspiré les peintres Ferdinand Hodler et Otto Morach. Depuis 1990, R. organise un festival annuel de musique contemporaine.


Bibliographie
– P. Suter, Die Gemeindewappen von Baselland, 41984, 146-148
MAH BL, 3, 260-272

Auteur(e): Dominik Wunderlin / FP