No 16

Sulzer, Johann Georg

naissance 16.10.1720 à Winterthour, décès 27.2.1779 à Berlin, prot., de Winterthour. Fils de Heinrich, conseiller et trésorier, et d'Elisabeth Künzli. ∞ 1750 Catharina Wilhelmine Keusenhof (décès1760), fille orpheline d'Adolph, commerçant aisé de Magdebourg. Etudes au Carolinum de Zurich, entre autres chez Johann Jakob Bodmer et Johann Jakob Breitinger, consécration (1739), en parallèle cours particuliers de sciences naturelles auprès de Johannes Gessner. S. fut précepteur à Zurich (1740-1741), suffragant à Maschwanden (1741-1742), précepteur au château de Widen (ZH, 1742) et à Magdebourg (1743-1747), professeur de mathématiques au gymnase de Joachimsthal à Berlin (1747-1763), professeur de philosophie à l'académie des gentilshommes nouvellement créée (1765), membre (dès 1750), puis directeur (1776) de la classe de philosophie de l'académie des sciences de Berlin. Après avoir écrit des ouvrages pédagogiques (Versuch einiger vernünftiger Gedanken von der Auferziehung und Unterweisung der Kinder, 1745), il se consacra, dans la pratique, à la réforme de plusieurs écoles prussiennes. S. appartenait au cercle de scientifiques suisses tant appréciés du roi de Prusse Frédéric II. Son œuvre majeure sur la théorie des beaux-arts parut en 1771 et 1774, après de longues années de travaux préparatoires. Ce dictionnaire des notions esthétiques connut une large diffusion, en dépit de la critique de la jeune génération (entre autres Goethe) envers une définition morale de l'art, et fit de son auteur le principal représentant de l'esthétique allemande durant la seconde moitié du XVIIIe s. Selon S., l'art a pour fonction de "stimuler l'activité de l'âme" et d'"élever l'esprit et le cœur". Expression d'une "sensualité épurée", il doit toutefois "être subordonné à la raison" pour ne pas dégénérer en fanatisme ou en mollesse. A cause de ses multiples intérêts, de son aspiration au bonheur et à l'harmonie, ainsi que de sa nature aimable, il était surnommé "le sage universel".


Oeuvres
Allgemeine Theorie der schönen Künste, 1771-1774 (rééd. 1994, avec liste des œuvres et bibliogr.)
Fonds d'archives
– Souvenirs, Studienbibliothek, Winterthour
Bibliographie
– A. Tumarkin, Der Ästhetiker Johann Georg Sulzer, 1933
– H. Wili, Johann Georg Sulzer, 1945
– J. Dobai, Die bildenden Künste in Johann Georg Sulzers Ästhetik, 1978
– F. Grunert, G. Stiening, éd., Johann Georg Sulzer (1720-1779), 2011

Auteur(e): Hubert Steinke / VL