02/12/2010 | communication | PDF | imprimer

Oltingen

Comm. BL, distr. de Sissach. Le village se trouve au pied de l'ancien col de Schafmatt vers le Plateau. 1244 Oltingen. 563 hab. en 1850, 469 en 1900, 437 en 1950, 405 en 2000. Vestiges isolés du Mésolithique ancien et du Néolithique dans la région de Schafmatt; traces d'habitat romain dans dans la région de Barmen et Wolberg. Au Moyen Age, la frontière entre le Sisgau et le Frickgau, qui suivait le cours de l'Ergolz, partageait le village en deux. La moitié orientale appartenait à la seigneurie de Kienberg, la moitié occidentale à la seigneurie de Thierstein. Les deux parties échurent en 1684 à Bâle (bailliage de Farnsburg); dès 1814, O. fit partie du district de Sissach. Citée en 1296, l'église Saint-Nicolas, dont les fondations remontent probablement au IXe s., fut incorporée au chapitre cathédral de Bâle en 1441. Après la Réforme, le patronage passa à la ville de Bâle (1528). La paroisse d'O. comprend les villages de Wenslingen et Anwil. La commune se situe sur le tracé des routes historiques conduisant à Wenslingen et Anwil ainsi qu'à l'ancien col, utilisé jusqu'au XVIIe s. pour le trafic régional. La Herrengasse mène à l'église en dehors du centre du village; celle-ci est entourée d'un mur qui comprend aussi la cure, une grange, l'ossuaire et le cimetière. L'église abrite un remarquable cycle de peintures de style gothique tardif. Au début du XXIe s., le village compte encore plusieurs édifices imposants du bas Moyen Age, avec leurs jardins et leurs petites cours: outre les fermes, il y a aussi deux moulins et "la grande maison", probablement construite par le lieutenant baillival. Cet ensemble vaut à O. d'être classé site d'importance nationale par la Confédération. Le village a gardé sa structure agricole et artisanale jusqu'au XXIe s.: le secteur primaire offrait près de 70% des emplois en 2005; en 2000, 68% de la population active travaillaient à l'extérieur.


Bibliographie
MAH BL, 3, 1986, 163-204
– R. Marti, Zwischen Römerzeit und Mittelalter, 2 vol., 2000, 203-204
Documentation IVS BL, 13, 2
Heimatkunde Oltingen, 2008

Auteur(e): Brigitte Frei-Heitz / EVU