Itingen

Comm. BL, distr. de Sissach, dans la vallée moyenne de l'Ergolz. Le centre historique est un village-rue perpendiculaire à la route cantonale, au sud de la rivière et de la ligne ferroviaire Bâle-Olten. 1226 Utingen, 1454 Uetingen. 161 hab. en 1680, 211 en 1743, 275 en 1798, 500 en 1850, 559 en 1900, 644 en 1950, 1659 en 2000. Le toponyme est d'origine alémanique; il ne faut pas le confondre avec celui d'Itkon, village disparu qui se trouvait sur la rive nord de l'Ergolz (comm. Sissach). La première mention du lieu (1226) cite un Gerardus de Utingen, qui devait détenir la seigneurie foncière. Celle-ci s'effrita rapidement à la suite de donations à des couvents (Olsberg, Schönthal, Rotes Haus) et ordres religieux (Beuggen); mais une famille bâloise d'Achtburger attestée entre 1367 et 1492 portait le nom d'I. Au XVe s., le village appartenait aux seigneurs d'Eptingen; en 1467, il fut vendu avec tous les droits afférents à la ville de Bâle et incorporé au vaste bailliage de Farnsburg. Il fut rattaché au district de Gelterkinden en 1798 et à celui de Sissach en 1814. Il possédait une chapelle avant la Réforme, mais dépendit toujours de la paroisse de Sissach. Aux XVIIIe et XIXe s., les principales activités étaient l'agriculture et la passementerie à domicile (vingt métiers en 1770, quatre-vingt-six en 1908). Il exista une manufacture coopérative de rubans de 1917 à 1922. Depuis lors, la population travaille de plus en plus à l'extérieur; pourvu d'une gare (1925) et d'un raccordement autoroutier (1970), le village est un lieu résidentiel apprécié des classes moyennes, avec de nouveaux quartiers au fond de la vallée et sur la rive nord bien exposée. Les principaux employeurs sont IKEA (centre de distribution), Renata (batteries) et RCC (recherche); ils occupaient 1025 personnes en 2006.


Bibliographie
– L. Freivogel, Die Landschaft Basel in der zweiten Hälfte des 18. Jahrhunderts, 1893, 71-73
– P. Suter, Beiträge zur Landschaftskunde des Ergolzgebietes, 1926 (21971)
– P. Suter, Die Gemeindewappen des Kantons Baselland, 1952, 89-90 (41984)
Heimatkunde Itingen, 2002

Auteur(e): Dominik Wunderlin / ME