16/08/2006 | communication | PDF | imprimer | 

Häfelfingen

Comm. BL, distr. de Sissach, dans une vallée secondaire du Homburgertal, comprenant le village de H. et onze fermes isolées. 1358 Hevelingen. 150 hab. en 1770, 132 en 1774, 322 en 1833, 309 en 1850, 324 en 1888, 273 en 1900, 225 en 1950, 204 en 1960, 268 en 2000. Le toponyme permet de conclure à l'établissement d'une ancienne colonie alémane probablement au VIe s. H., qui appartenait aux comtes de Frobourg au Moyen Age, fit partie de la seigneurie de Neu-Homberg au XIVe s. L'évêque de Bâle acquit la seigneurie à la fin de 1305. H. passa temporairement comme gage épiscopal à l'Autriche, plus tard à d'autres familles nobles, avant de devenir propriété de la ville de Bâle en tant que commune du bailliage de Homburg (1400). Le village fut rattaché au district de Gelterkinden (1798), puis à celui de Sissach (1814), situation qui se maintint après la création du canton Bâle-Campagne en 1833. Au spirituel, H. dépend de la paroisse de Rümlingen. Bad Ramsach, mentionné pour la première fois en 1539, ainsi que l'ancien château de Homberg sont également situés sur le territoire communal. Au XIXe s., la passementerie prit une grande importance: H. comptait 9 métiers en 1786, 34 en 1856 et 38 en 1908. Tout en témoignant d'une structure fortement marquée par l'agriculture (culture fruitière) avec 25% d'emplois dans le secteur primaire (2000), H. devient de plus en plus une commune résidentielle et de navetteurs.


Bibliographie
– E. Strübin et al., Heimatkunde von Gelterkinden, 1966
– J. Schneider, Die Grafen von Homberg, 1977
Heimatkunde Sissach, 1998

Auteur(e): Thomas Schibler / FS