04/01/2011 | communication | PDF | imprimer | 
No 1

Pedretti, Erica

naissance 25.2.1930 à Sternberg (Moravie du Nord, auj. République tchèque), luthérienne, Tchécoslovaque, de Celerina/Schlarigna (1952) et Mathon (1971/1972). Fille de Hermann Schefter, industriel et écrivain, et de Margarethe Gröger. ∞ 1952 Gian P. ( -> 2). Gymnase à Sternberg. Arrivée en Suisse grâce à la Croix-Rouge en 1945, P. étudie à l'école des arts appliqués de Zurich, puis émigre en 1950 aux Etats-Unis où elle est orfèvre en argenterie. De retour en Suisse, elle s'installe en 1952 comme romancière et sculptrice à Celerina où elle garde un atelier après avoir déménagé à La Neuveville en 1973. Son œuvre est marquée par les contrastes entre ses sombres souvenirs d'enfance et une existence apparemment sereine en Suisse. Son style, incertain et tâtonnant, est caractérisé par la difficulté que P. éprouve à formuler des souvenirs douloureux. Sculptrice, auteur de romans et nouvelles, P. écrit aussi des pièces radiophoniques et dramatiques. Elle acquiert une renommée dans les domaines artistiques et littéraires. Prix de la Fondation Schiller Suisse (1975) et prix Ingeborg Bachmann (1984).


Oeuvres
De l'innocence, s'il vous plaît, 1987 (all. 1970)
Heiliger Sebastian, 1973
Valérie ou l'œil profane, 1992 (all. 1986)
Pays perdu, 1999 (all. 1995)
Kuckuckskind, oder, Was ich ihr unbedingt noch sagen wollte, 1998
Heute, 2001
Fonds d'archives
– ASL
Bibliographie
KLG
– Killy, Literaturlex., 9, 107-108
DBAS, 807

Auteur(e): Corinna Jäger-Trees / FP