No 1

Musil, Robert

naissance 6.11.1880 à Klagenfurt, décès 15.4.1942 à Genève, cath., puis prot. (1910/1911), Autrichien. Fils d'Alfred, ingénieur mécanicien et professeur, et d'Hermine Bergauer. ∞ 1911 Martha Marcovaldi, née Heimann, peintre. Formation d'officier (interrompue en 1897), études d'ingénieur à la haute école technique de Brünn (1897-1901), puis de philosophie à Berlin (1903-1908, doctorat avec une thèse sur Ernst Mach). M. servit comme officier pendant la Première Guerre mondiale. L'origine juive de sa femme et l'interdiction de ses livres en Allemagne et Autriche obligèrent M. à émigrer en Suisse en 1938, avec le sculpteur Fritz Wotruba. A Zurich, il fit la connaissance du pasteur Robert Lejeune, qui le soutint financièrement. En 1939, il s'établit à Genève. M., qui travaillait alors à la suite de son roman L'homme sans qualités (inachevé, 2 vol., 1930-1933; trad. franç. 1982) et à un recueil d'aphorismes, resta isolé en Suisse.


Oeuvres
– Ph. Jaccottet, éd., Journaux, 2 vol., 1981 (all. 1976)
– A. Frisé, éd., Gesammelte Werke, 2 vol., 1983
– Ph. Jaccottet, éd., Lettres, 2 vol., 1987 (all. 1981)
Fonds d'archives
– Fonds, Österreichische Nationalbibliothek
Bibliographie
– R. Kieser, Erzwungene Symbiose, 1984
– B. Böschenstein, M.-L. Roth, éd., Hommage à Musil, 1995
– K. Corino, Robert Musil, 2003

Auteur(e): Rosmarie Zeller / WW