No 39

Müller, Dominik

naissance 16.1.1871 (Paul Schmitz) à Bâle, décès 7.4.1953 à Uerikon (comm. Stäfa), prot., de Fraubrunnen. Fils de Paul Othmar Schmitz, horloger, et de Bertha Luise Cäcilie Schabelitz. ∞ 1) 1894 Helena Devotschkina, 2) 1911 Lydia von Dehanoff, fille de Nikolaï Mikhaïlovitch, général russe. Etudes de germanistique et de romanistique à Bâle et Zurich. Enseignant, journaliste et traducteur. Voyages en Russie, Allemagne et Espagne. Editeur du Samstag, journal satirique, polémique et ouvertement antisémite (1904-1914). La parution de ses recueils poétiques Verse (1908), Neue Verse (1910) et Liebesleier (1917) ainsi que de sa collection de sketches (Basler Theater, 1914) établirent M. comme un chantre du dialecte bâlois. Son roman autobiographique Felix Grolimunds russische Abenteuer parut en 1930. Dans Zwischen den Mächten (1939) surtout, il affirma son adhésion aux objectifs du nazisme, ce qui amena le Grand Conseil à supprimer la pension honorifique que lui versait la ville de Bâle. Prix Gottfried Keller de la fondation Martin Bodmer en 1928.


Oeuvres
– D. Fringeli, F. Leuzinger, éd., Ich weiss eine Stadt, 1985
Fonds d'archives
– Fonds, AfZ
Bibliographie
– Kosch, Deutsches Literatur-Lex., 10, 1444-1445

Auteur(e): Charles Linsmayer / DVU