Ziefen

Comm. BL, distr. de Liestal, village-rue aligné le long de la Hintere Frenke. 1225-1226 Ciuenne. 78 hab. en 1497, 345 en 1680, 625 en 1774, 760 en 1834, 910 en 1850, 901 en 1900, 891 en 1950, 1349 en 2000. Couteau en pierre du VIe/Ve millénaire av. J.-C. à Juch, habitats romains des Ier et IIe s. apr. J.-C. à Ebnet et au Steinenbühl, deux tombes alémanes sur la colline de l'église. Fief des comtes de Frobourg et des seigneurs d'Eptingen au Moyen Age, Z. passa à l'évêque de Bâle en 1366, avec la seigneurie de Waldenburg, laquelle fut remise en gage (1400), puis cédée (1585) à la ville de Bâle. Le village fit partie du bailliage de Waldenburg jusqu'en 1798. Lors de la division du canton de 1833, il revint à Bâle-Campagne. L'église Saint-Blaise (mentionnée en 1302) remonte au IXe s. Après la Réforme (1529), elle subit plusieurs agrandissements, le dernier lors de la rénovation de 1936. Réuni à Bubendorf en 1535, Z. s'en sépara en 1810 pour former une paroisse avec Arboldswil et Lupsingen. La passementerie (124 métiers en 1754, 155 en 1786, 222 en 1856, 166 en 1908) apporta aux XVIIIe et XIXe s. une prospérité qui se traduisit par la construction de belles maisons en pierre; la production à domicile cessa en 1986, tandis que la fabrique Senn fonctionna de 1945 à 2001. Les quatre petites buanderies, autrefois collectives, avec fontaine, représentent une curiosité de Z. L'interdiction d'accepter de nouveaux bourgeois, décidée en 1835, fut levée en 1965. Le plan d'aménagement fut élaboré dès 1966. De nouveaux quartiers apparurent en dehors du centre du village et après 1970.


Bibliographie
– F. Stohler et al., Heimatkunde von Ziefen, [1973]
750 Jahre Ziefen, 1976
– B. Schumacher, Ziefener Waschgeschichte(n), 1994

Auteur(e): Beatrice Schumacher / VL