10/03/2009 | communication | PDF | imprimer | 

Lac de Joux

Ancienne abbaye prémontrée, située dans la comm. de L'Abbaye (VD). Appelée aussi à ses débuts Domus Dei ou abbaye de Cuarnens. Fondée entre 1126 et 1134 à l'initiative de l'évêque Barthélemy de Laon, ami de saint Norbert, avec l'aide de son frère Ebal de Grandson-La Sarraz. Filiale de Saint-Martin de Laon, l'abbaye fut d'abord un monastère double, accueillant à la fois des chanoines et des moniales. La congrégation féminine fut très rapidement éloignée des hommes et établie à Rueyres, commune de Chardonne, vers 1141. Pour des raisons de délimitations territoriales et juridiques, les chanoines du Lac entrèrent en conflit en 1155 avec les moines bénédictins du Lieu (liés à Saint-Claude), puis avec le monastère de Saint-Claude en 1157. Le long litige qui opposait les deux abbayes prit fin en 1204, les bénédictins concédant les possessions du Lieu contre un cens annuel. Tout au long des XIIe et XIIIe s., les possessions de l'abbaye augmentèrent, grâce aux multiples donations de particuliers, notamment des Grandson-La Sarraz. Ces seigneurs s'affirmèrent peu à peu protecteurs et avoués de l'abbaye; ils falsifièrent des documents au XIVe s. afin de consolider leur autorité sur celle-ci. En 1324, le monastère connut une crise économique et spirituelle. L'abbé Aymon de Montferrand-La Sarraz, en accord avec les supérieurs de l'ordre, entreprit la réformation de l'abbaye. De nombreux incidents troublèrent la vie du monastère; en 1488, par exemple, des habitants du Lieu attaquèrent l'abbé Jean de Tornafol pour qu'il les affranchisse. L'abbaye disparut en 1536 lors de l'introduction de la Réforme et les biens furent sécularisés. Abbayes-filles: Bellelay, Humilimont, Fontaine-André et Gottstatt (jusqu'en 1521).


Bibliographie
HS, IV/3, 451-493

Auteur(e): Claire Martinet