No 9

Meier, Gerhard

naissance 20.6.1917 à Niederbipp, décès 22.6.2008 à Langenthal, prot., de Niederbipp. Fils de Gottfried, infirmier en psychiatrie, et de Karoline Kasten. ∞ 1937 Dora Vogel, fille d'Alfred. M. interrompt ses études au technicum de Berthoud en 1938, est ouvrier, designer et enfin directeur technique d'une fabrique de lampes à Niederbipp. Il se consacre à l'écriture dès 1971: poèmes et nouvelles, notamment Das Gras grünt (1964) et Im Schatten der Sonnenblumen (1967), puis romans dès 1976. Son œuvre principale, Baur und Bindschädler: Amrainer Tetralogie, est découpée en L'île des morts (1979, trad. franç. 1987), Borodino (1982, trad. franç. 1989), La ballade de la neige (1985, trad. franç. 1991), Terre des vents (1990, trad. franç. 1996) et raconte la vie de deux amis. Observateur du quotidien, M. crée un univers où se mêlent de nombreux thèmes existentiels, comme la religion, les arts, la musique, la littérature et l'histoire. Nombreux prix et récompenses, notamment le prix Heinrich Böll de la ville de Cologne, en 1999.


Oeuvres
Werke, 3 vol., 1987
Ob die Granatbäume blühen, 2005
– avec W. Morlang, Das dunkle Fest des Lebens: Amrainer Gespräche, 42007 (éd. complétée)
Fonds d'archives
– Fonds, ALS
Bibliographie
KLG, (avec bibliogr. et liste des œuvres)
Quarto, 13, 2000
NZZ, 23.6.2008

Auteur(e): Corinna Jäger-Trees / OME