24/03/2009 | communication | PDF | imprimer | 

Lindau (ZH)

Comm. ZH, distr. de Pfäffikon, qui comprend les anciennes comm. civiles (Zivilgemeinden) de L., Tagelswangen, Winterberg et Grafstal (avec Kemptthal) situées à l'ouest du Kempttal inférieur. 774 Lintauvia. Env. 125 hab. en 1467, 281 en 1634, 900 en 1792, 1051 en 1850, 1627 en 1900, 1833 en 1950, 4072 en 2000.

Villa romaine près d'Eschikon (Ier-IIe s. apr. J.-C.). La présence alémane est attestée par des donations du VIIIe s. Au Xe s., le couvent de Saint-Gall perdit de nombreux biens au profit de celui d'Einsiedeln, qui posséda jusqu'en 1798 la basse justice sur Winterberg et Grafstal. Les haute et basse juridictions sur L. et Tagelswangen passèrent des Habsbourg à Zurich, respectivement en 1424 et en 1452. L. fit partie du bailliage de Kyburg jusqu'en 1798. La dédicace à saint Gall de l'église de L. (attestée en 1274) permet de penser qu'elle fut fondée au haut Moyen Age par le couvent saint-gallois. La collation échut en 1429 à Zurich après avoir appartenu aux Habsbourg et aux Kibourg. En 1711, la petite paroisse de L. s'agrandit à la suite de la séparation de Tagelswangen, Winterberg et Grafstal d'avec la paroisse d'Illnau. L'église actuelle date de 1895-1896. La chapelle Saint-Blaise près de Winterberg (mentionnée en 1223), fondée probablement par les barons von Winterberg, fut reprise en 1306 par le couvent de Töss et profanée vers 1525 lors de la Réforme; il en fut de même pour la chapelle de Tagelswangen (filiale d'Illnau attestée dès 1370). Une nouvelle église catholique (Saint-Joseph) à Grafstal fut élevée en 1927-1928. Avec la création de la commune politique de L. (1798), les quatre villages conservèrent une certaine autonomie comme communes civiles. En 1922, le Bläsihof fut séparé de la commune de Töss au profit de L. La nouvelle route Zurich-Winterthour (1841) déplaça le trafic vers Tagelswangen. La gare de Kemptthal existe depuis 1855. A partir des années 1870, Julius Maggi bâtit une fabrique de produits alimentaires dans cette dernière localité, ce qui fit augmenter la population de 500 habitants entre 1888 et 1900. Maggi fut durant tout le XXe s. le plus grand employeur et le soutien économique de la commune. L. connut une nouvelle phase de développement dans les années 1970 grâce à son raccordement à l'autoroute A1 (1974). En 1976, l'école cantonale d'agriculture s'installa à Eschikon. A L. on a construit surtout des villas, tandis qu'à Tagelswangen, où l'industrie s'est implantée, on a vu se multiplier les immeubles locatifs.


Bibliographie
MAH ZH, 3, 1978, 108-114
– E. Honegger, Die Gemeinde Lindau, 1986

Auteur(e): Ueli Müller / WW