No 1

Mann, Erika

naissance 9.11.1905 à Munich, décès 27.8.1969 à Zurich, prot., Allemande (déchue de sa nationalité en 1934), puis citoyenne britannique (1935). Fille de Thomas ( -> 6). Sœur de Golo ( -> 4). ∞ 1) 1925 Gustav Gründgens, acteur, metteur en scène, directeur de théâtre, 2) 1935 Wystan Hugh Auden, poète anglais. Baccalauréat et école d'art dramatique en 1924. Actrice, écrivaine et journaliste, M. fonda à Munich en 1933, avec son frère Klaus et Therese Giehse entre autres, le cabaret antifasciste Pfeffermühle ("le moulin à poivre"), puis émigra en Suisse. Elle y fit quatre tournées de 1933 à 1936. Très bien accueilli par le public et la presse au début, son programme méthodiquement antinazi polarisa les opinions en automne 1934. Il fut défendu par la presse socialiste bâloise, critiqué par les milieux conservateurs (NZZ) et combattu ouvertement par le Front national à Zurich (troubles dits de la Pfeffermühle). Divers cantons lui ayant interdit de se produire, M. émigra aux Etats-Unis en 1936, où elle prononça des conférences contre Hitler et l'Allemagne nazie et fut correspondante de guerre. Etablie en Suisse en 1952, elle fut la collaboratrice de son père et de son frère Klaus et s'occupa de la publication de leur œuvre après leur mort. Dotée d'une vitalité et d'un rayonnement peu communs, M. était très sensible aux aspects comiques du quotidien, mais possédait surtout un grand sens humain et moral.


Fonds d'archives
– Fonds, Monacensia-Literaturarchiv, Munich
Bibliographie
– I. von der Lühe, Erika Mann, 1993 (avec liste des œuvres)
DTS, 1169-1170

Auteur(e): Susanne Gisel-Pfankuch / AN