09/02/2006 | communication | PDF | imprimer | 

Hersberg

Comm. BL, distr. de Liestal, sur la ligne de partage des eaux entre l'Ergolz, le Violenbach et le Talbächli. 1226 Herisperch. 106 hab. en 1850, 86 en 1900, 108 en 1950, 261 en 2000. Probablement colonisé par les Alamans au haut Moyen Age, H. se composait à l'origine d'un seul domaine, à cheval sur la frontière entre le Sisgau et la seigneurie de Rheinfelden. A partir de 1380, les comtes de Thierstein détinrent la haute juridiction, alors que le domaine et la basse juridiction étaient aux mains du couvent d'Olsberg, qui fit bâtir au XVIe s. l'Olsbergerhof (actuellement la plus ancienne maison du village). En 1461, H. passa à Bâle avec la seigneurie de Thierstein-Farnsburg; il en résulta de longues contestations entre le couvent et la ville, laquelle s'assura l'ensemble des droits par un accord conclu en 1664 seulement. Pendant la guerre de Trente Ans, le village fut pillé par les troupes espagnoles (1633), puis subit une épidémie de peste. En 1833, il passa au district de Liestal dans le nouveau canton de Bâle-Campagne. Au spirituel, il dépend d'Arisdorf. Même si l'empreinte agricole reste forte (cultures fruitières), H. attire de plus en plus de navetteurs et se transforme en commune résidentielle.


Bibliographie
– H. Eppens, Baudenkmäler im unteren Ergolztal, 1968

Auteur(e): Thomas Schibler / WW