No 2

Leuthold, Heinrich

naissance 9.8.1827 à Wetzikon (ZH), décès 1.7.1879 à la clinique psychiatrique du Burghölzli à Zurich, prot., de Schönenberg (ZH). Fils de Hans Heinrich, ouvrier agricole et laitier, et d'Anna Stössel. Etudes de droit à Zurich, Berne et Bâle, où L. fut l'élève de Wilhelm Wackernagel et de Jacob Burckhardt. Après l'interruption de ses études, il séjourna dans le Midi de la France et en Italie. En 1857, il se rendit pour la première fois à Munich, où il s'établit à partir de 1865; dans cette ville, il fut membre de la société de poètes Krokodil et travailla comme rédacteur à la Süddeutsche Zeitung, puis à la Schwäbische Zeitung. A la suite d'un effondrement physique et psychique, L. fut interné à la clinique du Burghölzli en 1876. Maniant habilement la forme poétique et les rimes, il a composé des odes, des élégies et des ghazels dans le style de Friedrich Hölderlin, August von Platen et Nikolaus Lenau. Ses poèmes plus sobres, mis en musique notamment par Othmar Schoeck, eurent longtemps leur place dans les anthologies et les livres de lecture. Si des œuvres comme Penthesilea (une épopée) et Hannibal (des rhapsodies) sont tombées dans l'oubli, ses traductions de poèmes anglais et français restent une référence.


Oeuvres
– G. Bohnenblust, éd., Gesammelte Werke, 1914
Fonds d'archives
– Fonds, ZBZ
Bibliographie
– R. Luck, «Heinrich Leuthold», in Bürgerlichkeit und Unbürgerlichkeit in der Literatur der Deutschen Schweiz, éd. W. Kohlschmidt, 1978, 67-81
– Killy, Literaturlex., 7, 255-256

Auteur(e): Rätus Luck / VW