Füllinsdorf

Comm. BL, distr. de Liestal, dans la vallée de l'Ergolz. Le vieux village de F., à flanc de coteau, domine la localité de Niederschönthal (autrefois industrielle, auj. surtout résidentielle), apparue sur la rive gauche aux XVIIe et XVIIIe s. 825 Firinisvilla, 1225/1226 Vilistorf. Env. 80 hab. en 1585, 256 en 1770, 722 en 1850, 1051 en 1900, 1258 en 1950, 1723 en 1960, 3104 en 1970, 4164 en 2000. Vestiges du Néolithique, du Bronze et villa au nord du village (au Birch). L'aqueduc romain alimentant Augusta Raurica traversait le territoire communal. On sait, en dépit du manque de documents écrits, que le château fort d'Altenberg fut érigé pour des nobles de haut rang dans le premier tiers du XIe s. et abandonné au cours du même siècle. Un propriétaire terrien nommé Uppert remit un tiers de son domaine de F. au couvent de Saint-Gall en 825. Plus tard, F. appartint à l'évêque de Bâle et aux comtes de Frobourg. Le domaine épiscopal passa, au XIIIe s., aux Eptingen, qui en vendirent une partie au couvent d'Olsberg en 1277. Les Frobourg inféodèrent des droits aux seigneurs de Schauenburg; ils vendirent leur part à l'évêque de Bâle en 1355. La ville de Bâle acquit F. en 1585, par le traité de Baden, et l'incorpora au bailliage de Liestal. La commune fit partie dès 1832 du canton de Bâle-Campagne. Au spirituel, F. releva de Munzach (chapelle Saint-Gall, désaffectée à la Réforme), puis fut érigé en paroisse avec Frenkendorf en 1765 (chapelle en 1861; église en 1975-1976).

Un moulin sur le Deich, canal dérivé de l'Ergolz, est mentionné entre F. et Frenkendorf en 1373. Le Bâlois Johann Heinrich Zäslin, premier prévôt des corporations, acquit en 1658 le moulin de Reinlis, mentionné pour la première fois en 1464. Une tréfilerie avec quatre trains, une chaudronnerie et un martinet furent construits sur les terrains avoisinants, noyau du site industriel de Niederschönthal. La sidérurgie s'y maintint jusqu'en 1863. Trois filatures de coton indépendantes l'une de l'autre (Bölger & Iselin, Stehlin & La Roche, Jakob Plattner) s'y installèrent dans les années 1820 et 1830. Bölger (vers 1850) et Stehlin & Iselin (en 1855) se reconvertirent dans la filature de schappe, que la société Ringwald, issue du rachat d'Iselin & Co. par Bölger & Ringwald en 1906, poursuivit jusqu'en 1957; avec elle disparut la cité ouvrière. La dernière fabrique, la retorderie de Niederschönthal, réussit à se maintenir jusqu'en 1973. L'ancien collège (1750) abrite l'administration communale. La compagnie du Central-Suisse ouvrit la ligne Bâle-Liestal dans la vallée de l'Ergolz en 1854. La station de Frenkendorf-F. porta jusqu'en 1936 le nom de Niederschönthal, ce qui soulignait l'importance de la filature pour le village. A partir de 1960, F. s'est développé en commune résidentielle de l'agglomération bâloise, avec un fort contingent de navetteurs; le flanc de la vallée s'est couvert d'immeubles. L'ancien site industriel, qui depuis 1967 se transforme en zone résidentielle, abrite un complexe regroupant tours, écoles et centre commercial. En 2000, le secteur secondaire offrait un cinquième des emplois et le tertiaire plus des deux tiers.


Bibliographie
– A. Iselin-Vischer, Die industrielle Entwicklung von Nieder-Schönthal in den letzten 250 Jahren, 1920
MAH BL, 2, 1974, 123-135
Heimatkunde von Füllinsdorf, 1993

Auteur(e): Brigitta Strub / AN