• <b>Else Lasker-Schüler</b><br>Page de titre et frontispice de  <I>Das Hebräerland</I>, édité à Zurich par Oprecht en 1937 (Collection privée) © Photo Zentralbibliothek Zürich. Le dessin du frontispice avec le sous-titre hébreu "Les colons à Jérusalem le jour du sabbat" a été réalisé par l'auteur, qui a colorié et signé les 80 exemplaires de cette édition limitée. Lasker-Schüler a écrit ce récit de voyage poétique – muet sur le conflit judéo-arabe en Palestine – en souvenir de sa première visite en Terre sainte (1934).

No 1

Lasker-Schüler, Else

naissance 11.2.1869 à Elberfeld (auj. Wuppertal), décès 22.1.1945 à Jérusalem, isr., Allemande (déchue de sa citoyenneté en 1938). Fille d'Aron Schüler, employé de commerce, et de Jeannette Kissing. ∞ 1) Berthold Lasker, médecin, 2) Georg Levin (connu sous le pseudonyme de Herwarth Walden), écrivain expressionniste, rédacteur et éditeur (divorce en 1912). Son premier recueil lyrique, Styx (1902), fit de L. une poétesse expressionniste reconnue. Auteur dramatique, conteuse, dessinatrice et muse adulée de la bohème artistique, elle fut l'amie de Peter Hille, Gottfried Benn, Franz Marc, Karl Kraus. Entre 1917 et 1927, L. se rendit si souvent à Zurich, Locarno, Lugano, Ascona et Davos pour des soirées Dada, des lectures publiques, des séjours et des visites au sanatorium où se trouvait son fils Paul (décès1927), qu'elle fut surveillée par la police des étrangers et la police militaire. En 1933, elle fuit le national-socialisme et vécut jusqu'en 1939 à Zurich et Ascona. Bien que soumise à l'interdiction de travailler et à des délais d'expulsion toujours plus pressants, L. put faire jouer la première d'Arthur Aronymus au Schauspielhaus de Zurich (1936) et publier Das Hebräerland par la maison d'édition Oprecht (1937) grâce à l'aide d'amis suisses. Contrainte de quitter la Suisse, elle entreprit trois voyages en Palestine, dont le dernier fut sans retour à cause de la guerre. Prix Kleist (1932).

<b>Else Lasker-Schüler</b><br>Page de titre et frontispice de  <I>Das Hebräerland</I>, édité à Zurich par Oprecht en 1937 (Collection privée) © Photo Zentralbibliothek Zürich.<BR/>Le dessin du frontispice avec le sous-titre hébreu "Les colons à Jérusalem le jour du sabbat" a été réalisé par l'auteur, qui a colorié et signé les 80 exemplaires de cette édition limitée. Lasker-Schüler a écrit ce récit de voyage poétique – muet sur le conflit judéo-arabe en Palestine – en souvenir de sa première visite en Terre sainte (1934).<BR/>
Page de titre et frontispice de Das Hebräerland, édité à Zurich par Oprecht en 1937 (Collection privée) © Photo Zentralbibliothek Zürich.
(...)


Bibliographie
– E. Klüsener, Else Lasker-Schüler, 1980, (102002)
– S. Bauschinger, Else Lasker-Schüler, 2004

Auteur(e): Hans-Jürgen Schrader / WW