• <b>Arnold Kübler</b><br>A son poste de rédacteur en chef et rédacteur de l'illustration de la <I>Zürcher Illustrierte</I>. Photographie de  Gotthard Schuh,  1933 (Fotostiftung Schweiz, Winterthour) © Fotostiftung Schweiz.

No 1

Kübler, Arnold

naissance 2.8.1890 à Wiesendangen, décès 27.12.1983 à Zurich, probablement prot., de Wiesendangen (bourgeois d'honneur en 1981). Fils d'Albert, paysan, marchand de bois et aubergiste, et de Berta Winkler. ∞ 1927 Alva Carolina Fredrika Gierzt, fille de Gustav Carl Fredrik, Suédoise. Gymnase à Winterthour, dès 1911 études de géologie à Zurich et Delft, séjour à Rome. En 1917, K. interrompit ses études et commença un apprentissage de sculpteur. En 1918, il obtint ses premiers petits rôles au théâtre municipal de Zurich et, dès 1919, se produisit sur les scènes de Görlitz (Saxe), Dresde et Berlin. En 1926, à la suite d'une opération ratée du visage, il dut abandonner sa carrière d'acteur et revint à Zurich. Directeur de la Zürcher Illustrierte de 1929 à la cessation de sa parution en 1941, K. fut ensuite, jusqu'en 1957, rédacteur en chef de la nouvelle revue Du , publiée par la même maison d'édition. Il lui imprima sa marque avec des cahiers thématiques, notamment sur l'art contemporain, consacrés essentiellement à la culture suisse, mais avec un intérêt marqué pour l'Europe. Grâce à des photographes comme Hans Staub, Emil Schulthess, Paul Senn et plus tard Werner Bischof, il développa le reportage illustré. L'utilisation qu'il fit de la photographie et son attachement indéfectible à l'art de ses contemporains - Paul Klee, Picasso, Braque et Miró -, firent de K. un véritable pionnier.

<b>Arnold Kübler</b><br>A son poste de rédacteur en chef et rédacteur de l'illustration de la <I>Zürcher Illustrierte</I>. Photographie de  Gotthard Schuh,  1933 (Fotostiftung Schweiz, Winterthour) © Fotostiftung Schweiz.<BR/>
A son poste de rédacteur en chef et rédacteur de l'illustration de la Zürcher Illustrierte. Photographie de Gotthard Schuh, 1933 (Fotostiftung Schweiz, Winterthour) © Fotostiftung Schweiz.
(...)

K. écrivit en outre des comédies, comme Schuster Aiolos (1922) ou Schauenberg und Rackertal oder die Heilige Vinzenzia (1939), et des romans autobiographiques, Der verhinderte Schauspieler (1934, nouvelle éd. 2006) et la série d'Öppi (parue dès 1943), romans de formation à la mode helvétique, empreints d'un humour sarcastique. Il écrivit aussi des textes pour des chansonniers (De Räbehächler) et les interpréta parfois lui-même, ce qui contribua à l'épanouissement des cabarets dans les années 1940 à 1960. Si K. dut sa popularité à ses livres commentés et illustrés, comme Velodyssee (1955), Zürich (1960) et Stätten und Städte (1963), l'œuvre de sa vie fut toutefois l'impulsion et l'essor qu'il donna à Du. Prix de littérature de la Ville de Zurich (1963).


Fonds d'archives
– Fonds, ZBZ
Bibliographie
– W. Weber, Arnold Kübler, 1978
Hommage an Arnold Kübler, 1991
DTS, 1044

Auteur(e): Dieter Bachmann / MBA