Oujon

Ancienne chartreuse du diocèse de Genève (comm. Arzier), consacrée à Marie, fondée entre 1146 et 1149 au pied du Jura, à plus de 1000 m d'altitude. XIIe s. Algio, Alio. C'est la première maison de l'ordre en Suisse. Parmi de nombreux donateurs et protecteurs prestigieux, la tradition du XIIIe s. retint pour fondateur d'O. Louis de Mont. Plusieurs de ces bienfaiteurs entrèrent par la suite en conflit avec la chartreuse, en particulier l'abbaye bénédictine de Saint-Claude (XIVe-XVIe s.). O. participa à la colonisation du Jura entre Genève et Jougne. Elle accorda des franchises à la communauté d'Arzier en 1304. A ses débuts, la chartreuse comptait une douzaine de pères, puis cinq ou six dès le XIVe s.; en 1536, il en restait trois qui refusèrent la Réforme et quittèrent O. le 4 janvier 1537. Abandonnés, les bâtiments disparurent. Les ruines ont été fouillées dès 1973 et le plan de la chartreuse est figuré par des remblais. Exemple remarquable de site cartusien précoce, comprenant encore une "maison basse" pour les convers (supprimée au début du XIVe s.).


Bibliographie
– L. Auberson et al., Notre-Dame d'Oujon (1146-1537), 1999
HS, III/4, 308-349

Auteur(e): Jean-Daniel Morerod