19/03/2009 | communication | PDF | imprimer

Leuggern (commanderie)

Commanderie fondée dans la commune de L. par les hospitaliers de Saint-Jean. En 1231, ces derniers étaient déjà propriétaires de l'église paroissiale et d'autres biens que leur disputèrent sans succès le comte Rodolphe de Habsbourg-Laufenbourg puis Ulrich von Klingen (1239). L'administration de l'établissement fut d'abord assurée de Bubikon puis, après la construction d'un bâtiment conventuel (1251), par un procureur résidant sur place. En 1257, on y dénombrait sept frères. En 1268, le commandeur déplaça son siège dans la commanderie de Klingnau d'où il administra conjointement les deux institutions jusqu'en 1415, lorsque L. redevint le centre foncier et juridictionnel des commanderies réunies et compta parmi les possessions les mieux dotées de l'ordre dans le grand prieuré d'Allemagne. Les grands prieurs s'approprièrent dès lors ces maisons et en firent des biens domaniaux. D'un point de vue administratif, les deux établissements formaient un tout; chacun avait néanmoins son propre prieur, L. se trouvant dans le diocèse de Bâle, Klingnau dans celui de Constance. La conquête de l'Argovie en 1415 plaça les deux maisons sous l'avouerie des huit anciens cantons. Parmi les commandeurs les plus marquants de L., il faut citer le Lucernois Franz von Sonnenberg, dont le blason de 1678 orne le portail de la commanderie (construit en 1592). L. resta propriété de l'ordre jusqu'en 1806, puis la collation passa au canton d'Argovie qui étatisa les biens de l'institution. Les bâtiments furent vendus à des particuliers en 1819 puis abritèrent un foyer pour personnes âgées et malades (depuis 1895) avant d'être reconvertis en hôpital de district (1897). Le procès-verbal d'une visite décrit en 1495 la commanderie comme une sorte de citadelle dressée sur une butte. En 1853, l'église consacrée aux saints Pierre et Paul fut remplacée par un édifice néogothique.


Fonds d'archives
– StAAG
Bibliographie
– H.J. Welti, «Aus der Geschichte der Kommende Leuggern», in Jahrheft der Ritterhausgesellschaft Bubikon, 28, 1964, 13-20
HS, IV/7, 339-382

Auteur(e): Peter Ziegler / FP