14/10/2004 | communication | PDF | imprimer | 

Bottmingen

L'édition imprimée de cet article comporte une image. Commandez le DHS chez notre éditeur.

Comm. BL, distr. d'Arlesheim, sur le cours inférieur du Birsig, unie à Binningen jusqu'en 1837. B. fut absorbé par l'agglomération bâloise au cours du XIXe s. 1246 Bothmingen. 201 hab. en 1699, 210 en 1774, 438 en 1850, 851 en 1900, 1411 en 1950, 2498 en 1960, 5534 en 1990, 5508 en 2000. Vestiges probables d'habitat néolithique (céramique rubanée) à la Bäumliackerstrasse. B. et Binningen appartenaient à l'évêque de Bâle depuis le XIe s. La ville de Bâle les acquit, comme gage en 1534, définitivement en 1585, et les rattacha au bailliage de Münchenstein. B. et Binningen faisaient partie du ressort du Grand-Bâle et relevaient du Gescheid (tribunal compétent pour les querelles de frontières). Le château fort de B., sur le Birsig, le seul du demi-canton à posséder encore ses douves, fut érigé sur un alleu, sans doute dans la seconde moitié du XIIIe s., et ne détenait aucun droit sur le village. Ses propriétaires les plus anciens attestés sont les Kämmerer (1363). Au XVIIIe s., il sera reconstruit en style baroque. B. formait avec Binningen et Gundeldingen (comm. Bâle) la paroisse de Sainte-Marguerite, qui devint au XIVe s. filiale de Saint-Ulrich de Bâle; après la Réforme, elle fut annexe de Sainte-Elisabeth de Bâle (1529-1708) puis érigée en paroisse (sans Gundeldingen). La nouvelle paroisse catholique de B. et Binningen date de 1896. Avant de se diviser en deux communes, B. et Binningen avaient déjà séparé les pâturages (1737) et les biens communaux (1807). B. eut son école dès 1756. La population se consacrait avant tout à l'agriculture et à la viticulture, activités auxquelles s'ajoutèrent en 1900 des cultures maraîchères dans le fond de la vallée. L'ouverture de la voie ferrée du Birsigtal en 1887, loin de stimuler l'essor industriel, a renforcé la dépendance à l'égard de Bâle (88% de navetteurs en 1990) et le développement de quartiers résidentiels, notamment au Bruderholz, pour citadins disposant de revenus élevés. Depuis 1955, B. possède avec Binningen et Oberwil une piscine en plein air. Un musée villageois s'est ouvert en 1978.


Bibliographie
MAH BL, 1, 1969, 247-267
– R. Nebiker, Bottmingen et Binningen, 1987
Heimatkunde von Bottmingen, 1996

Auteur(e): Brigitta Strub / TF