• <b>Felix Hemmerli</b><br>L'ouvrage de Hemmerli, <I>Clarissimi viri [...] varie oblectationis opuscula et tractatus</I>, fut édité par Sebastian Brant à Strasbourg en 1497. Page de titre avec portrait de l'érudit zurichois, bois gravé colorié (Zentralbibliothek Zürich). Hemmerli est représenté avec divers objets qui répondent à l'éloge figurant au bas de la feuille. Le marteau fait allusion tant à la force de ses arguments contre les attaques dont il était l'objet qu'à son patronyme allemand (<I>Hämmerli</I> = "petit marteau"). Le livre illustre son érudition. Les insectes qui virevoltent autour de sa tête représentent les piques que ses ennemis lui lancèrent sa vie durant.

No 1

Hemmerli, Felix

naissance 1388/1389 à Zurich, décès 1458/1461 à Lucerne, d'une famille de conseillers zurichois. Nom latinisé: Felix Malleolus. Etudes à Erfurt (bachelier en droit canon en 1418) et à Bologne (docteur ès décrets en 1424). Notaire (1414), ordonné prêtre (1430). Chanoine à Zofingue (1411-1437), chanoine (1412-1454) et chantre (1429-1454) au Grossmünster de Zurich, prévôt du chapitre de Soleure (1421-1455), membre de la commission pour la réforme ecclésiastique du concile de Bâle (1432-1435). Grand érudit, H. rédigea des textes autobiographiques, poétiques et scientifiques, ainsi que des traités juridiques et politiques engagés. Il dédia au duc Albert VI d'Autriche un ouvrage sur la noblesse, commencé en 1444 (Liber de nobilitate, De Nobilitate et Rusticitate Dialogus, imprimé en 1493/1500); adversaire des Schwytzois et de leurs alliés dans la guerre de Zurich, il y présentait la naissance de la Confédération comme le résultat d'une rébellion contre le souverain légitime. Il poursuivit ce thème dans un ouvrage rédigé peu après 1444 et dédié à Frédéric III, Processus iudicarius (imprimé en 1493/1500): au ciel, les morts zurichois portent plainte contre les Confédérés, avec pour avocats Charlemagne et les saints patrons de la ville. Arrêté par les Confédérés à Zurich en 1454, destitué de ses fonctions par l'évêque de Constance en raison de ses écrits et pour désobéissance envers l'autorité ecclésiastique, H. passa ses dernières années reclus au couvent des franciscains de Lucerne; il y rédigea plusieurs ouvrages, souvent à caractère autobiographique.

<b>Felix Hemmerli</b><br>L'ouvrage de Hemmerli, <I>Clarissimi viri [...] varie oblectationis opuscula et tractatus</I>, fut édité par Sebastian Brant à Strasbourg en 1497. Page de titre avec portrait de l'érudit zurichois, bois gravé colorié (Zentralbibliothek Zürich).<BR/>Hemmerli est représenté avec divers objets qui répondent à l'éloge figurant au bas de la feuille. Le marteau fait allusion tant à la force de ses arguments contre les attaques dont il était l'objet qu'à son patronyme allemand (<I>Hämmerli</I> = "petit marteau"). Le livre illustre son érudition. Les insectes qui virevoltent autour de sa tête représentent les piques que ses ennemis lui lancèrent sa vie durant.<BR/>
L'ouvrage de Hemmerli, Clarissimi viri [...] varie oblectationis opuscula et tractatus, fut édité par Sebastian Brant à Strasbourg en 1497. Page de titre avec portrait de l'érudit zurichois, bois gravé colorié (Zentralbibliothek Zürich).
(...)


Oeuvres
Clarissimi viri [...] Hemmerli [...] varie oblectationis opuscula et tractatus, 1497, 1493/1500
Bibliographie
– J.-C. Schmitt, «Les citations bibliques et canoniques dans les traités médiévaux sur la pauvreté», in Etudes sur l'hist. de la pauvreté, éd. M. Mollat, 1, 1974, 547-560
HS, II/2, 512-513
– Feller/Bonjour, Geschichtsschreibung, 1, 47-50
– B. Stettler, «Tschudis Bild von der Befreiung der drei Waldstätte», in QSG, N.S., VIII/3, 39-42
VL, 3, 989-1001
LexMA, 4, 2128-2129
– H.-J. Gilomen, «Der Traktat "De emptione et venditione unius pro viginti" des Magisters Felix Hemmerli», in Studien zum 15. Jahrhundert, éd. J. Helmrath, H. Müller, 1, 1994, 583-605

Auteur(e): Regula Schmid Keeling / FS