Gottfried Keller, fondation

En 1890, Lydia Welti-Escher légua son patrimoine à la Confédération dans le but de créer la fondation qui porte le nom de l'écrivain. Celle-ci acquiert des œuvres significatives d'artistes suisses et étrangers décédés et les dépose dans les musées ou les remet à leur emplacement d'origine (stalles de Saint-Urbain). Sa collection comprend plus de 7500 peintures, sculptures et objets d'art, déposés dans une centaine de musées suisses. La fondation a acquis le couvent de Saint-Georges à Stein am Rhein (1926) et le panorama Wocher de Thoune (1960). Elle a contribué à la sauvegarde d'édifices anciens en rachetant leur aménagement intérieur (le château de Wülflingen à Winterthour, la maison Supersaxo à Sion, le palais Freuler à Näfels). Son patrimoine a fondu au cours du XXe s. et elle n'a pu atteindre ses objectifs que grâce à l'aide supplémentaire de la Confédération.


Bibliographie
Bericht der Gottfried Keller-Stiftung, 1891-
– H. Landolt, Fondation Gottfried Keller, 1990
– J. Jung, Das imaginäre Museum, 1998

Auteur(e): Claude Lapaire