No 1

Gebser, Jean

naissance 20.8.1905 à Posen (auj. Poznan, Pologne), décès 14.5.1973 à Berne, Allemand, puis de Berthoud (1951). Fils de Friedrich Wilhelm, membre du consistoire. ∞ 1) 1942 Gentiane Schoch, fille de Lorenz Alphons, fabricant, 2) 1970 Johanna Wentzel, de Berlin. Gymnase à Königsberg, Berlin et Rossleben (sans diplôme), cours à l'université de Berlin. Depuis 1928, G. vécut en Italie, en France et surtout en Espagne (dans le cercle de Federico García Lorca, dont il traduisit les poèmes en allemand), puis en Suisse (dès 1939), d'abord à Ascona (cercle Eranos de Carl Gustav Jung), ensuite à Berthoud et à Berne. Chargé de cours à l'institut de psychologie appliquée de Zurich (1947-1963), nommé en 1967 professeur honoraire d'enseignement comparé des cultures à l'université de Salzbourg. Dans ses essais Abendländische Wandlung (1943), Ursprung und Gegenwart (2 vol., 1949-1953, angl. 1985), Asien lächelt anders (1962) et Der unsichtbare Ursprung (1970), il décrivit les diverses structures de la conscience humaine et montra que l'homme se trouve aujourd'hui dans une ère de changement radical, permettant l'éclosion d'une conscience nouvelle qui va au-delà de la simple rationalité. La prise de conscience du temps était au centre de sa réflexion.


Oeuvres
– H. Steiner, éd., L'angoisse et l'homme moderne, 1963
Gesamtausgabe, 9 vol., 1986
– R. Hämmerli, éd., Einbruch der Zeit, 1995 (anthologie)
Fonds d'archives
– Fonds, ALS
Bibliographie
Wege zum integralen Bewusstsein, 1965
Beiträge zur integralen Weltsicht, 1984-
– G. Feuerstein, Structures of Consciousness, 1987
– K. Hellbusch, Das integrale Bewusstsein, 1998
– E. Schübl, Jean Gebser (1905-1973), 2003

Auteur(e): Huldrych Gastpar / FP