No 1

Fankhauser, Alfred

naissance 4.11.1890 à Gysenstein, décès 22.2.1973 à Köniz, prot., de Trub. Fils de Friedrich, fromager, et de Maria Grunder. ∞ 1) 1917 Margarita Marbach, 2) 1925 Luigia Boller, 3) 1930 Frieda Imer, 4) 1943 Dora Bähler, 5) 1970 Helena Rolli. Ecole normale du Muristalden à Berne. Instituteur à Rothenbaum, hameau près de Heimiswil (1910). Etudes d'histoire et de psychologie à Berne, doctorat en 1920. Socialiste, ami de Karl Radek. Critique dramatique de la Berner Tagwacht dès 1920, F. se voua en outre dès 1925 à l'astrologie, domaine où il fera œuvre de pionnier (Horoskopie, 1939). Avec des pièces comme Chrützwäg (1917), il chercha à donner au théâtre en dialecte bernois un caractère moins anodin, mais se heurta aux critiques d'Otto von Greyerz, le promoteur du théâtre du Heimatschutz. Celui-ci méprisa aussi les éléments expressionistes de ses romans Der Gotteskranke (1921) et Die Brüder der Flamme (1925). Son Engel und Dämonen (1926) marqua le début d'une série de romans, traditionnels quant à la forme, mais engagés socialement (tous parus à la guilde du livre Gutenberg). Dans ses œuvres postérieures à 1940 (Die Allmend, 1952), il limita ses visions prophétiques et utopistes à la description de coopératives paysannes d'habitation et de production, fondées sur la solidarité. Il s'opposa vivement au national-socialisme. Dès 1953, il se tourna vers la peinture.


Oeuvres
Die Brüder der Flamme, éd. C. Linsmayer, 1990 (avec biogr.)

Auteur(e): Charles Linsmayer / EMA