No 1

Ehrenstein, Albert

naissance 23.12.1886 à Ottakring (auj. Vienne), décès 8.4.1950 à New York, isr., Autrichien. Fils d'Alexander, caissier d'une brasserie, et de Charlotte Nauer. Frère de Carl, écrivain. Célibataire. Gymnase et études de lettres à Vienne, doctorat en 1910. Jeune poète encouragé par Arthur Schnitzler et Karl Kraus, E. se fit connaître par son récit Tubutsch (1911), qui oscille entre la folie et la fascination de la mort. Il vint en Suisse pour la première fois en 1917-1918, à Zurich et Davos, puis en 1928 à Viganello et émigra en 1932 à Brissago. Après 1933, il lui fut interdit, comme étranger, de collaborer aux journaux suisses. Condamné en 1936 parce qu'il n'avait pas de permis de travail, expulsé du Tessin en 1938 (mesure annulée grâce à une intervention de Hermann Hesse), il vécut sans moyens à Zurich de 1939 à 1941, puis se rendit aux Etats-Unis avec un visa provisoire. Il y collabora à la revue des exilés Aufbau. Pour des raisons financières, il dut renoncer en 1948 à s'installer à Zurich. De retour à New York, il mourut abandonné dans un hospice.


Oeuvres
– H. Mittelmann, éd., Werke, 4 vol., 1989-1997 (œuvres complètes)
Fonds d'archives

Bibliographie
– G. Beck, Die erzählende Prosa Albert Ehrensteins, 1969
– J. Drews, Die Lyrik Albert Ehrensteins, 1969

Auteur(e): Charles Linsmayer / PM