01/06/2012 | communication | PDF | imprimer

Rédemptoristes

Congrégation de droit pontifical, fondée par Alphonse-Marie de Liguori en 1732 à Scala près d'Amalfi (Campanie), dont la règle fut approuvée par Benoît XIV en 1749. Effectuée à l'origine dans le cadre de missions intérieures, la tâche des rédemptoristes était l'évangélisation des pauvres et la prédication en milieu rural. La congrégation s'agrandit avec la fondation d'une filiale à Varsovie (1787) par Klemens Maria Hofbauer, premier vicaire de territoires situés au nord des Alpes. La deuxième communauté créée hors d'Italie, à Wollerau, ne survécut que six mois (1797). En 1806, des pères chassés de Bavière trouvèrent asile au couvent Saint-Lucius à Coire, puis s'installèrent à Viège en 1807, certains se chargeant de la pastorale de quelques communes valaisannes. Les rédemptoristes obtinrent ensuite le droit de s'établir à Farvagny (1812-1815), puis à Posat (1815-1817). Après avoir été reconnus officiellement en 1818, ils résidèrent à la chartreuse de la Valsainte (1818-1825), à Tschüpru près de Saint-Sylvestre (1825-1828), puis à Fribourg (1828-1847). L'année 1841 vit l'érection d'une province suisse. Expulsés lors de la guerre du Sonderbund, les rédemptoristes revinrent en 1880 et fondèrent de nouveaux couvents. Une seconde province suisse fut créée en 1951. Une révision de la règle en 1982 permit un approfondissement des objectifs d'origine et une adaptation aux nouveaux besoins. Une mission suisse en Bolivie aboutit en 1997 à la fondation d'une province dans ce pays. En 2005, la création de la province Saint-Clément réunit les régions des Pays-Bas, de Flandres, de Cologne et de Suisse (Helvetica). En 2009, cette dernière comptait vingt-six prêtres, neuf frères et un diacre permanent; la province de Bolivie, deux évêques et quatre prêtres.


Bibliographie
HS, VIII/2, 367-392

Auteur(e): Otto Weiss / VW