Templiers

L'ordre du Temple, du nom de son premier siège près du Temple à Jérusalem, fut le premier des ordres religieux militaires fondés dans le contexte des croisades (1120). Il posséda très vite de nombreux établissements en Occident, dont les revenus servaient à ses tâches militaires et d'assistance aux pèlerins. Il ne compta sur l'actuel territoire suisse que deux commanderies: à La Chaux (Cossonay) attestée dès 1223 et à Genève (quartier de Rive) citée dès 1277. Celles-ci possédaient d'autres maisons dépendantes (les "écarts"), notamment à Cologny, Bénex (comm. Prangins) et Entremont (comm. Yvonand). Tous ces établissements relevaient de la baillie (ou préceptorie) de Bourgogne, subdivision de la province de France. Après la suppression de l'ordre (1312), ses biens furent dévolus à l'ordre des hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem. La commanderie de La Chaux devint ainsi une commanderie hospitalière et les biens de celle de Genève passèrent à la commanderie de Compesières.


Bibliographie
HS, IV/7, 531-550
Prier et combattre: dict. européen des ordres militaires au Moyen Age, 2009, 889-890, 896-902

Auteur(e): Bernard Andenmatten