11/05/2012 | communication | PDF | imprimer

Rickenbach (SO)

Comm. SO, distr. d'Olten, au pied sud du Jura, sur le cône alluvionnaire du torent homonyme, affluent de la Dünnern. 1288 Richenbach. 148 hab. en 1739, 228 en 1798, 264 en 1829, 267 en 1850, 383 en 1900, 457 en 1950, 885 en 2000. Dans la couche oligocène d'une carrière de terrre réfractaire au pied du Born sont apparus des éclats de silex (éolithes). On ignore toutefois s'ils ont été taillés par l'homme. Vestiges d'habitat néolithique au Bornfeld; sépulture de La Tène, villa romaine et tombes à mobilier du haut Moyen Age au Büntenrain. En 1969-1971, on a fouillé sur l'éminence rocheuse du Chilchhöfli le site d'un château fort (vestiges d'une tour, de plusieurs bâtiments et d'un mur d'enceinte; nombreux objets du XIe et du début du XIIe s.), qui était le siège du comté de Härkingen et le centre des terres relevant de ce dernier dans le Gäu. En 1288, les comtes de Frobourg vendirent quatre Schupposen (tenures) à l'abbaye de Saint-Urbain. R. fit partie du bailliage frobourgeois de Fridau, puis, de 1463 à 1798, de la juridiction de Hägendorf dans le bailliage soleurois du Bas-Bechburg. Avant 1405 déjà, on y trouvait un moulin banal très lucratif, desservant la partie du bailliage de Fridau sise sur la rive gauche de l'Aar; il fut rasé en 1935 lors de la correction de la Dünnern. Au spirituel, R. a toujours dépendu de Hägendorf. L'intérieur de la chapelle Saint-Laurent, de 1765, est richement décoré. Un règlement communal fut établi en 1754. Depuis 1785, la localité a une école. Après l'ouverture des autoroutes A1 et A2, la population augmenta. En 2005, l'industrie et l'artisanat fournissaient plus de la moitié des emplois.


Bibliographie
– T. Schweizer, Urgeschichtliche Funde in Olten und Umgebung, 1937
– P. Hofer, Neunhundert Jahre Pfarrei Hägendorf-Rickenbach, 1963
– W. Meyer, «Die Burgstelle Rickenbach», in JbSolG, 1972, 316-409

Auteur(e): Urs Wiesli / FP