No 7

Mayer, Hans

naissance 19.3.1907 à Cologne, décès 19.5.2001 à Tübingen, isr., Allemand. D'une famille de la grande bourgeoisie commerçante. Etudes de sciences politiques et de droit, d'histoire et de philosophie à Cologne, Berlin et Bonn, doctorat en droit à Berlin (1933). La même année, M. émigra en France, puis à Genève. Dès 1934, il remplit plusieurs missions de recherche à l'institut Max Horkheimer pour les sciences sociales, puis collabora aussi à l'Institut universitaire de hautes études internationales. En 1938, il acheva avec le soutien de Carl Jacob Burckhardt l'étude intituléeGeorg Büchner und seine Zeit (imprimée en 1946 et devenue par la suite sa thèse d'habilitation à l'université de Leipzig). Utilisant parfois le pseudonymne de Martin Seiler, M. écrivit pour les journaux Der Bund, Die Tat et pour la publication de Thomas Mann Mass und Wert. Interné comme réfugié dans des camps de travail de 1940 à 1945, il fonda le périodique Über die Grenzen, qui donnait la parole aux internés. En 1945, il fut le représentant officiel des réfugiés de la région de Bâle et du Jura, notamment avec Karl Barth, puis rentra en Allemagne. Professeur d'histoire de la littérature à Leipzig (1948-1963), il alla s'établir en Allemagne fédérale en 1963. Professeur de langue et de littérature allemandes à Hanovre (1965-1973). Il laisse une œuvre impressionnante (notamment de vieillesse) en critique littéraire et sciences sociales.


Oeuvres
Ein Deutscher auf Widerruf, 2 vol., 1982-1984 (autobiogr.)
Fonds d'archives
– Deutsches Literaturarchiv, Marbach
– Historisches Archiv der Stadt Köln
Bibliographie
– Kosch, Deutsches Literatur-Lex., 10, 639-641
– Killy, Literaturlex., 8, 29

Auteur(e): Franziska Meister / FP