No 1

Matthys, Jakob Joseph

naissance 12.8.1802 à Oberrickenbach (comm. Wolfenschiessen),décès 9.3.1866 à Stans, cath., d'Oberrickenbach. Fils de Niklaus Josef, journalier, et d'Anna Josefa Käslin. Valet de ferme. Formation en autodidacte, puis école latine de Stans, collège de Soleure, collège Saint-Michel de Fribourg, grand séminaire à Lucerne et Coire (dès 1823), ordination en 1831. Chapelain au couvent de Maria Rickenbach, puis à Dallenwil (1845-1864). M. apprit par les moyens les plus simples plus de quarante langues qu'il lisait pour la plupart très bien, mais ne parlait pas. Une autobiographie en trente-quatre chapitres et autant de langues donne une idée de sa vie simple mais tourmentée, miroir de son époque et de sa condition. M. étudia de plus le dialecte local et composa une grammaire et un important dictionnaire du nidwaldien qu'on utilise encore.


Bibliographie
– I. Baumer, Jakob Joseph Matthys, 1985 (avec autobiogr. et grammaire)

Auteur(e): Iso Baumer / WW