27/08/2007 | communication | PDF | imprimer | 

Kappel (SO)

Comm. SO, distr. d'Olten, située dans la plaine de la Dünnern au nord-ouest du Born. 1260 Capella, 1312 Nydern Capellen (par opposition à Oberkappelen, auj. Kestenholz). 374 hab. en 1739, 503 en 1798, 550 en 1850, 532 en 1900, 792 en 1950, 1488 en 1970, 2486 en 2000. Habitats néolithiques attestés au Blüemlismattbrünneli et au Fülerfeld; vestiges d'habitat romain au Chruzfeld. Le couvent de Saint-Urbain y possédait plusieurs propriétés. Au Moyen Age classique, K. faisait partie du bailliage de Fridau, appartenant aux Frobourg, qui fut conquis en 1415 par Berne et Soleure. Lors du partage du Buchsgau en 1463, K. et Fridau furent attribués à Soleure. Jusqu'en 1798, le village fit partie du bailliage inférieur de Bechburg (tribunal à Hägendorf). L'église de la Sainte-Croix, antérieure au XIIe s., fut au bas Moyen Age remplacée par la chapelle Sainte-Barbara. K. dépendait de la paroisse de Hägendorf, et pour un temps (1544-1610) de celle de Wangen bei Olten. Devenu paroisse en 1687, le village se dota d'une église et d'une cure. A la Bornwiese se trouve depuis 1865 la chapelle de pèlerinage Notre-Dame-du-Bon-Conseil. K. fut le site d'un poste de péage jusqu'au XVIe s. Le règlement communal date de 1745; l'élection du premier maître d'école eut lieu en 1779. Au XIXe s., l'agriculture était l'activité dominante; un nombre considérable d'habitants émigra. Le partage des biens communaux fut accompli en 1823. A la suite de plusieurs incendies, seule une petite partie des bâtiments historiques subsiste. Ayant connu un fort accroissement démographique de la seconde moitié du XXe s., K. devint une commune résidentielle des environs d'Olten. En 2000, le secteur tertiaire fournissait presque deux tiers des emplois.


Bibliographie
– J. et E. Pfluger, Solothurnisches Gäu, 1963
– U. Wiesli, Geographie des Kantons Solothurn, 1969
– E. Schmidlin, Kappel im 20. Jahrhundert, 2004

Auteur(e): Urs Wiesli / DVU