No 3

Heusler, Andreas

naissance 10.8.1865 à Bâle, décès 28.2.1940 à Bâle, prot., plus tard athée, de Bâle. Fils d'Andreas ( -> 2). ∞ 1893 Sidonie Hohenschild (divorce en 1922). Etudes aux universités de Bâle, Fribourg-en-Brisgau et Berlin, doctorat en 1887 et habilitation en 1890. Professeur extraordinaire (1894), puis ordinaire (1914-1919) de philologie allemande à l'université de Berlin, H. occupa de 1920 à 1936 une chaire créée spécialement pour lui à l'université de Bâle. Sa thèse définit notamment le dialecte des villes comme un "dialecte populaire naturel" directement issu de la langue ancienne. Les recherches intensives de H. sur la littérature, la langue (la syntaxe surtout) et le droit de l'ancienne Islande servirent de base à ses théories, valables aujourd'hui encore, sur l'histoire de la versification allemande (1925-1929) et sur le lien génétique entre le chant et l'épopée dans les sagas germaniques (1905). Dans ses traductions et ses œuvres scientifiques, il chercha à imiter le style des sagas islandaises. Sa tendance à opposer l'éthique germanique ancienne à la morale médiévale chrétienne le conduisit aussi à des distorsions intellectuelles. Sa germanophilie l'amena dans ses dernières années à prendre une position ambiguë à l'égard d'Hitler, dont il ne se distancia qu'en 1938. Membre de l'Académie des sciences de Prusse (1907-1919).


Oeuvres
Altisländisches Elementarbuch, 1913 (71967)
Die Geschichte vom weisen Njal, 1914
Die altgermanische Dichtung, 1923 (21941)
Kleine Schriften, 2 vol., 1943-1969
– S. Sonderegger, éd., Schriften zum Alemannischen, 1970 (avec introd. biogr.)
Fonds d'archives
– Fonds, UBB
Sources imprimées
– K. Düwel, H. Beck, éd., Andreas Heusler an Wilhelm Ranisch, 1989 (avec liste des œuvres)
Bibliographie
– U. Wyss, Andreas Heusler (1865-1940), 2000

Auteur(e): Walter Haas / WW