05/01/2015 | communication | PDF | imprimer | 
No 24

Wagner, Richard

L'édition imprimée de cet article comporte une image. Commandez le DHS chez notre éditeur.

naissance 22.5.1813 à Leipzig, décès 13.2.1883 à Venise, luthérien, Saxon. Fils de Carl Friedrich Wilhelm, secrétaire de police, et de Johanna Rosine Paetz. ∞ 1) 1836 Minna Planer, comédienne, 2) 1870 Cosima Liszt, divorcée von Bülow, fille de Franz Liszt. Formation musicale initiale à Dresde (école Sainte-Croix) dès 1822. Chef de chœur à Wurtzbourg et directeur musical à Magdebourg, W. y écrivit ses premiers opéras. En 1839, criblé de dettes, il s'enfuit de Riga à Londres et Paris, où il composa Rienzi et Le vaisseau fantôme (1839-1842). Tannhäuser et Lohengrin furent créés durant son engagement comme maître de chapelle à la cour de Dresde (1843-1849). Impliqué dans l'insurrection de mai 1849 à Dresde, il se réfugia à Zurich avec l'aide de Liszt. Il anima la vie musicale zurichoise en dirigeant les symphonies de Beethoven et ses propres œuvres dans le cadre des concerts de la Société générale de musique, ainsi qu'en montant des opéras à l'Aktientheater. Il rendit compte de ces expériences dans la brochure Un théâtre à Zurich (1851). Il habita quelque temps dans une maison mise à sa disposition par le marchand de soie Otto Wesendonck (dans le jardin de la villa Wesendonck); il conçut là une partie du cycle L'anneau du Nibelung et rédigea des ouvrages théoriques (L'art et la révolution, L'œuvre d'art de l'avenir, Opéra et drame), mais aussi le pamphlet antisémite Le judaïsme dans la musique. Entre 1858 et 1861, W. séjourna alternativement à Venise, Paris et Lucerne. Son amour pour Mathilde Wesendonck est l'une des sources d'inspiration de son Tristan et Isolde, créé à Munich en 1865 sous la baguette de Hans von Bülow. Entre 1866 et 1872, il résida avec l'épouse de Bülow, Cosima, à Tribschen, où Friedrich Nietzsche lui rendit visite à plusieurs reprises et où il acheva Les maîtres chanteurs de Nuremberg. L'idylle de Siegfried, aubade qu'il avait composée pour Cosima, fut jouée pour la première fois en 1870 dans l'escalier de sa maison de Tribschen, qui abrite depuis 1933 un Musée Richard Wagner. De 1872 à 1883, il vécut à Bayreuth, où il acheva sa tétralogie de L'anneau du Nibelung et la fit créer en 1876 dans le nouveau théâtre construit à cet effet.


Bibliographie
– M. Gregor-Dellin, Richard Wagner, 1991 (all. 1980)
– E.M. Hanke, Wagner in Zürich, 2007
– D. Buschinger, Richard Wagner, 2012

Auteur(e): Christoph Ballmer / PM