16/05/2012 | communication | PDF | imprimer
No 1

Rilke, Rainer Maria

L'édition imprimée de cet article comporte une image. Commandez le DHS chez notre éditeur.

naissance 4.12.1875 (René Maria, changé en Rainer Maria en 1897) à Prague,décès 29.12.1926 au sanatorium de Valmont à Glion (comm. Montreux), sépulture 2.1.1927 à Rarogne, cath., puis sans confession (1901), Autrichien, puis Tchécoslovaque (1920). Fils de Josef, inspecteur des chemins de fer, et de Sophie Entz. ∞ 1901 Clara Westhoff, sculptrice. Ecole militaire (1886-1891), baccalauréat (1895), études d'histoire de l'art et de la littérature, ainsi que de philosophie (entre autres). De 1902 à 1914, R. résida surtout à Paris et voyagea dans presque tous les pays d'Europe, ainsi qu'en Afrique du Nord. Service militaire aux archives de la Guerre de Vienne (1916). Venu à Zurich en juin 1919 pour une conférence, R. s'installa en Suisse, entretenant des contacts personnels et épistolaires avec Carl Jakob Burckhardt, Eduard Korrodi, Max Rychner, Jean Rodolphe de Salis, ainsi que les frères Hans, Georg et Werner Reinhart. Le livre d'heures (1905, trad. franç. 1990), les Nouveaux poèmes (1907, 1908, trad. franç. 1972) et le roman Les cahiers de Malte Laurids Brigge (1910, trad. franç. 1923) firent sa réputation. Au château de Muzot au-dessus de Sierre, son domicile dès 1921, R. compléta Les élégies de Duino, composa Les sonnets à Orphée (1923, trad. franç. 1943) et, à partir de 1924, des poèmes en français, partiellement publiés dans Les vergers (1926), Les quatrains valaisans (1926, mis en musique par Darius Milhaud entre 1939 et 1943), Les roses et Les fenêtres (1927).


Oeuvres
– C. David, dir., Œuvres en prose, 1993
– G. Stieg, dir., Œuvres poétiques et théâtrales, 1997
Fonds d'archives
– Fonds, ALS, Rilke-Archiv, Gernsbach et Deutsches Literaturarchiv Marbach
Bibliographie
– M. Zermatten, Les années valaisannes de Rilke, 1993
Rilke-Handbuch, 2004

Auteur(e): Rätus Luck / VW