No 3

Burger, Hermann

naissance 10.7.1942 à Menziken, décès 28.2.1989 à Brunegg, de Burg (AG). Fils d'Hermann, inspecteur d'assurances, et de Gertrud Pfendsack. ∞ 1967 Anne Marie Carrel. Gymnase à Aarau, études à Zurich (quatre semestres d'architecture à l'EPF, puis littérature allemande et histoire de l'art à l'université), thèse de doctorat sur Paul Celan en 1973, thèse d'habilitation sur la littérature suisse contemporaine en 1975. Privat-docent à l'EPF de Zurich, rédacteur du supplément littéraire de l'Aargauer Tagblatt, critique pour plusieurs journaux, B. est connu pour ses romans Schilten (1976), Die künstliche Mutter (1982, La Mère artificielle, 1985), Der Schuss auf die Kanzel (1988), Brenner (1989) et pour ses récits Diabelli (1979) et Blankenburg (1986), tous deux traduits sous les mêmes titres en 1983 et 1990. B. fascine par sa virtuosité d'écriture. Ses grands thèmes sont la maladie, la mort (apparente) et le suicide, auquel il a consacré les aphorismes du Tractatus logico-suicidalis (1988). Plusieurs prix (dont Hölderlin en 1983 et Ingeborg Bachmann en 1985).


Fonds d'archives
– Fonds, ALS
Bibliographie
KLG, (avec liste des œuvres)

Auteur(e): Franziska Kolp / PM