No 1

Bronner, Franz Xaver

naissance 23.12.1758 à Höchstädt (Bavière), décès 12.8.1850 à Aarau, cath., puis prot.; de Schmiedrued en 1820. Fils d'un tuilier. ∞ 1821 Johanna Erismann, fille de Hans Rudolf, maître d'école. Entré en 1776 chez les bénédictins à Donauwörth (Bavière), B. fut en contact avec les Lumières catholiques. Membre de l'ordre des illuminés en 1782, prêtre en 1783, il s'enfuit à Zurich en 1785 et fit connaissance avec le cercle de Salomon Gessner. Parti pour Augsbourg en 1786, il revint à Zurich en 1793. Rédacteur de la Zürcher Zeitung de 1794/1795 à 1798. Secrétaire en 1798 du préfet du canton de Zurich, Johann Kaspar Pfenninger, chef de la chancellerie de Philipp Albert Stapfer, ministre de la République helvétique (1798-1801). Editeur de l'Helvetisches Tagblatt (1799), du Freyheitsfreund (1799-1800). Maître à l'école cantonale d'Aarau (1804-1810 et 1817-1827), professeur de physique à l'université de Kazan (Russie, 1810-1817). Archiviste cantonal d'Argovie dès 1829. B. a écrit des idylles dans le goût de Gessner, des études scientifiques et une remarquable autobiographie.


Fonds d'archives
– Fonds, StAAG
Bibliographie
– H. Radspieler, Franz Xaver Bronner: Leben und Werk bis 1794, 1963
– H. Radspieler, Franz Xaver Bronner, 1964 (liste des œuvres)
– H. Radspieler, «Franz Xaver Bronner: Leben und Werk 1794-1850», in Argovia, 77/78, 1967, 5-200

Auteur(e): Ruedi Graf / PM